Passer au contenu principal

Fait diversDerrière le panache de fumée, c’est le balcon qui brûle

Un immeuble de Thônex a dû être évacué par les pompiers dans la nuit de dimanche à lundi. Le sinistre n’a pas fait de victimes.

Les pompiers sont alarmés à 1h57 du matin pour un départ de feu signalé sur un balcon, au 2ème étage d’un locatif de l’avenue de Tronchet.
Les pompiers sont alarmés à 1h57 du matin pour un départ de feu signalé sur un balcon, au 2ème étage d’un locatif de l’avenue de Tronchet.
Léa Selini

Le dégagement de fumée entre les barres d’immeubles encourage le reportage au balcon. On voit le panache se développer, on ne sait pas d’où il part. Des images à l’aveugle, sans légende explicative. La voici, en version diurne, alors que l’événement a bel et bien eu lieu dans la nuit. Tard même, ce lundi 11 mai avait déjà commencé depuis deux petites heures quand la centrale 118 a reçu le premier appel.

Les pompiers sont alarmés à 1h57 du matin pour un départ de feu signalé sur un balcon, au 2ème étage d’un locatif de l’avenue de Tronchet, sis au 22B, sur la commune de Thônex. «L’avantage, lorsqu’on doit intervenir dans les étages inférieurs, c’est que l’on est vite sur le sinistre. L’inconvénient, c’est que la fumée, en se propageant, remplit la façade», explique le porte-parole du SIS, le lieutenant Millot.

De la théorie à la pratique pour les vingt hommes et les six véhicules engagés. «Le feu a rapidement été maîtrisé à l’arrivée des secours, précise Nicolas Millot, mais nous avons dû évacuer l’immeuble, soit une vingtaine de personnes. Quatre ont été acheminées à l’hôpital pour des contrôles.»

Les pompiers volontaires de la commune de Thônex sont venus en renfort et la police s’est également rendue sur place pour déterminer les causes du sinistre. Par chance, hormis quelques dégâts, l’incendie ne s’est pas propagé à l’intérieur du logement.

Sans être la règle, le feu de balcon n’est pas non plus une rareté. Certains sont en effet meublés comme une pièce supplémentaire, d’autres servent d’annexe, d’atelier, de local de rangement. La période de confinement n’a sans doute pas vidé les balcons comme on le dirait d’une cave ou d’un grenier.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.