Passer au contenu principal

Les députés genevois de droite veulent serrer la vis au bonneteau

La majorité de droite du Grand Conseil genevois veut tout mettre en oeuvre pour éradiquer complètement la pratique du bonneteau des trottoirs du canton.

Photo d'archive. Les députés de droite veulent durcir la loi anti-bonneteau
Photo d'archive. Les députés de droite veulent durcir la loi anti-bonneteau
Laurent Guiraud/Tribune de Genève

La majorité de droite du Grand Conseil genevois veut tout mettre en oeuvre pour éradiquer complètement la pratique du bonneteau des trottoirs du canton. Une motion en ce sens a été transmise vendredi soir au Conseil d’Etat.

La loi anti-bonneteau entrée en vigueur en juin dernier a fait nettement diminué le nombres de «joueurs», mais il en resterait encore une vingtaine, selon les motionnaires issus de tous les partis de droite. Des citoyens exaspérés se sont même regroupés en milice, a déploré le député PDC Vincent Maitre.

Il faut mettre fin à cette escroquerie qui ternit l’image de Genève, a-t-il poursuivi. Pour y parvenir, la motion demande au gouvernement de renforcer sa politique de répression. Elle propose une révision de la loi pour durcir les sanctions.

Le bonneteau est un jeu d’argent qui consiste à manipuler de petites boîtes, puis à faire deviner où se trouve une bille ou un autre petit objet. Les équipes sont composées de plusieurs personnes, dont de faux joueurs et des guetteurs. Les victimes sont souvent des touristes.

(ATS)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.