Passer au contenu principal

Un député veut plafonner le nombre de vols de nuit

Le socialiste et verniolan Martin Staub a déposé une question urgente au Grand Conseil.

À Genève, l’Office fédéral de l’aviation civile ne dispose pas encore des outils pour contrôler les nuisances sonores et imposer des mesures si les limites sont dépassées. Contrairement à l’aéroport de Zurich.
À Genève, l’Office fédéral de l’aviation civile ne dispose pas encore des outils pour contrôler les nuisances sonores et imposer des mesures si les limites sont dépassées. Contrairement à l’aéroport de Zurich.
Sébastien Anex

Plafonner le nombre de vols de nuit à l’aéroport de Genève. C’est ce que demande le député Martin Staub dans une question urgente déposée la semaine passée au secrétariat du Grand Conseil. Le socialiste s’appuie sur la récente décision de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) de geler le nombre d’atterrissages au-delà de 21 h et de décollages après 22 h 20 à l’aéroport de Zurich. Il invite le Conseil d’État à réclamer à Berne des mesures similaires au bout du lac. Le texte sera traité à la rentrée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.