«Les retards du TGV Genève - Paris seront réglés d'ici fin 2014»

MobilitéLa direction de TGV Lyria répond au député radical Michel Ducret qui se demande si Berne ne devait pas réclamer ses 110 millions.

Le TGV est bloqué à 80 km/h à cause du maintien de passages à niveau.

Le TGV est bloqué à 80 km/h à cause du maintien de passages à niveau. Image: Lucien Fortunati (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Président de la communauté d'intérêt pour les transports publics (CITRAP) et député radical, Michel Ducret n'en est pas à son premier coup de gueule à propos de la ligne TGV Genève - Paris. «Les promesses ne sont pas tenues», tonne-t-il. Seuls un ou deux TGV par jour parcourent le trajet en 3 heures 10, les autres mettent autant de temps en passant par le raccourci du Haut-Bugey, entre Bellegarde et Bourg-en-Bresse, cofinancé à hauteur de 110 millions d'euros par la Confédération, qu'en faisant le détour par Culoz. Il vient d'adresser une nouvelle question urgente au Conseil d'Etat à ce sujet et se demande si Berne ne devrait pas réclamer le remboursement de sa subvention.

Alain Barbey directeur de TGV Lyria, une société détenue à 74% par la SNCF et à 26% par les CFF, s'étonne de cette alerte. Car les choses bougent enfin. Réseau Ferré de France – il est vrai sous la pression de la SNCF et des CFF – a commencé les travaux censés régulariser l'exploitation de la ligne du Haut-Bugey, qui a tout de même permis de réduire le temps du Genève-Paris d'une vingtaine de minutes.

Un des problèmes évoqués par le député Ducret est déjà ancien. A la suite du tragique accident d'Allinges, Nicolas Sarkozy avait décrété que les trains circulant sur de nouvelles lignes comportant des passages à niveau seraient bloqués à 80 km/h. Depuis le TGV Genève - Paris ne peut plus circuler à 120 km/h sur les tronçons qui s'y prêtent et prend du retard au moindre incident. «Les passages à niveau vont être davantage sécurisés», promet Alain Barbey.

D'autres travaux devraient diminuer les causes d'interruption de la ligne. Des arbres seront abattus, des clôtures installées le long de la voie pour éviter les collisions avec les animaux. Et des voies d'eau apparues dans deux tunnels et provoquant des courts-circuits seront purgées. C'est dire que l'exploitation de cette ligne des Carpathes est une galère notamment en hiver. D'ailleurs, TGV Lyria a décidé durant les périodes d'enneigement de passer par Culoz. Trop de risque de se retrouver avec un train bloqué en pleine montagne. Ce fut le cas durant 10 jours l'hiver dernier.

Alain Barbey annonce également la volonté de mieux réguler le trafic en étendant à Genève une tactique éprouvée sur la ligne de Vallorbe. Désormais les trains en retard s'arrêteront et attendront le passage des autres convois de sorte que ces derniers ne subissent des retards en chaîne.

Et puis, durant l'été 2014, le trafic des TGV Genève Paris sera exploité via Vallorbe pour permettre la réalisation de gros travaux en gare de Genève, en partie lié au CEVA, mais aussi à la ligne Genève Bellegarde. La durée du trajet sera augmentée de 40 minutes. Quand tout sera fait, promet la patron de TGV Lyria, les convois pourront rouler toutes les trois minutes et non toutes les onze minutes et les croisements sur la ligne unique des Carpates seront mieux gérés.

Il sera alors temps de remettre sur les rails un objectif qui avait motivé la restauration de la ligne du Haut-Bugey: mettre Paris à 2h59 de Genève.

Créé: 26.06.2013, 11h00

Articles en relation

Un TGV Genève-Paris percute une remorque agricole

Ain L'accident survenu samedi après-midi à un passage à niveau de Saint-Jean-sur-Veyle n'a pas fait de blessés. Plus...

Paris-Genève en TGV? Neuf heures de galère

Insolite Ce jeudi, le TGV Paris-Genève de 18h11 a failli ne jamais arriver à destination. Récit d'un voyage cauchemardesque. Plus...

Un TGV Paris-Genève percute une voiture dans l'Ain

Accident L'accident n'a pas fait de blessés, les occupants du véhicule sont parvenus à s'extraire juste avant le choc. Plus...

Il y a un an, le 17 juin 2012, une voiture était percutée par le train dans l'Ain. L'accident n'avait pas fait de blessés, les occupants du véhicule étaient parvenus à s'extraire juste avant le choc.

Les tracés de l'ancien parcours du TGV Genève Paris (en rouge) et du nouveau (en bleu).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.