Passer au contenu principal

Déplacement inédit de voitures de luxe au centre de Genève

Vidéo - Dix bolides ayant appartenu à un potentat africain doivent être mis aux enchères après avoir été séquestrés

Les véhicules ont été confisqués par la justice et ils doivent être vendus aux enchères avant la fin de l’année. (Image: Frank Mentha / Vidéo: Richard Etienne)

Il est exactement 9 h 39 ce vendredi 24 mai quand sort la première voiture, une Porsche Spyder 918 jaune estimée à près d’un million de francs. Dans un bruit rauque, elle surgit d’une porte taguée d’un coin de bâtiment décrépit, à côté d’un théâtre et d’une boîte de nuit, au chemin de la Gravière.

Le trou à rats cache depuis des mois, dans un espace très sécurisé, un trésor de carrosseries et de puissance, propriété du gouvernement d’un pays d’Afrique centrale, la Guinée équatoriale, et séquestré depuis deux ans et demi par la justice genevoise. En tout, 25 véhicules hors catégories croupissent dans des garages genevois depuis lors. Dont dix particulièrement rares, à la Gravière. Leur sortie est confidentielle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.