Passer au contenu principal

Les demandes de nourriture gratuite explosent à Genève

Marc Nobs, directeur de Partage, est inquiet: la fondation a distribué 37,6% de denrées en plus en 2016.

Marc Nobs, directeur de Partage, dans les entrepôts rue Blavignac. La Fondation partage ses locaux avec Les Colis du Cœur.
Marc Nobs, directeur de Partage, dans les entrepôts rue Blavignac. La Fondation partage ses locaux avec Les Colis du Cœur.
PIERRE ABENSUR

Chaque année, Partageévite le gaspillage de plusieurs centaines de tonnes de denrées en les redistribuant aux personnes en difficulté. Créée en 2005, la principale banque alimentaire de Genève fournit plus de cinquante services sociaux et associations, avec en tête les Colis du Cœur, qui bénéficient d’un tiers de sa récolte. Et Partage n’est pas en manque de travail: cette année, la fondation a distribué 37,6% de denrées supplémentaires. Une croissance inhabituelle qui inquiète son directeur, Marc Nobs. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.