«Demain Genève» sort enfin en salles

CinémaLe documentaire, financé en partie par crowdfunding, montre les initiatives locales pour un futur plus durable.

Le film montre combien le canton fourmille d’initiatives dans différents domaines. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après plus d’un an de tournage, le film Demain Genève sort sur les écrans ce mercredi. Alors que les contributeurs au financement participatif du projet ont déjà pu voir le résultat en primeur, c’est au tour du public de découvrir ce «remake» local de Demain. Directement inspiré du documentaire français culte, le film genevois en reprend la trame narrative. Une équipe de quatre jeunes – Gregory Chollet, Elisabete Fernandes, Gaspard Grosjean et Gwendolyn Cano – sillonne le canton caméra à l’épaule, à la recherche d’initiatives originales pour faire face aux défis environnementaux, économiques et sociaux auxquels notre société est confrontée. Son credo: parler des solutions plutôt que des problèmes.

En une heure et demie, Demain Genève aborde divers domaines comme l’agriculture, l’énergie, le recyclage, la finance durable, l’habitat coopératif, la gouvernance ou encore l’éducation. Des propos d’experts ponctuent les chapitres du film. À la suite de l’équipe de tournage, le spectateur découvre ainsi (ou redécouvre) l’agriculture contractuelle de proximité avec l’association Les Jardins de Cocagne, les centrales solaires en copropriété de Yellowprint, les briques en terre de chantier de Terrabloc, la monnaie alternative Léman, l’écoquartier des Vergers, la crèche en forêt La Bicyclette, ainsi qu’une vingtaine d’autres projets durables mis sur pied à Genève.

Les suites du film

Et ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg. «Plusieurs centaines de projets nous ont été soumis, raconte Gregory Chollet, coréalisateur du film. Nous avons rencontré énormément de personnes. Nous sous-estimions totalement le nombre d’initiatives existant dans la région. Il a fallu faire des choix, ce qui n’a pas toujours été facile.» Pour cela, l’association Demain Genève, qui a porté le film, avait constitué un comité de sélection.

Ceux qui n’ont pas été retenus pour le documentaire figureront cependant sur la plate-forme que l’association va créer afin de continuer à promouvoir ce genre d’initiative. Un projet de support pédagogique en lien avec le film et destiné aux écoliers est également en préparation avec le Département de l’instruction publique.

À l’instar de son modèle français, les initiateurs de Demain Genève espèrent que le documentaire donnera envie aux Genevois de changer leurs habitudes et leurs comportements. Les membres de l’équipe de tournage ont été les premiers convertis: «Nous n’étions pas des spécialistes du développement durable ni des happy few, confie Gregory Chollet. Tourner ce film a changé notre vision de la région. Depuis, je me suis mis à consommer davantage de produits locaux.»

Optimisme contagieux

Jalonné de belles images du canton vu depuis un drone, le documentaire tend à donner une image un brin idyllique de Genève, qui ne correspond pas forcément à la réalité du quotidien. Mais cette vision délibérément optimiste, voire candide par moments, s’avère au final contagieuse. Comme le dit l’une des protagonistes du film: «La transition nous concerne tous, chacun a un rôle à jouer.»

«Demain Genève» Dès le mercredi 4 avril au cinéma Les Scala

(TDG)

Créé: 30.03.2018, 18h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...