Passer au contenu principal

Pour défendre son concept, il se bat contre Apple

L’antiquaire Jules Petroz est aux prises avec le géant américain pour une histoire de propriété intellectuelle.

Apple Inc. s’est opposé au dépôt de la marque Apple Boutique par le Genevois Jules Petroz. L’antiquaire plaide que ce nom fait référence à la boutique des Beatles de 1967 et non à la multinationale américaine.
Apple Inc. s’est opposé au dépôt de la marque Apple Boutique par le Genevois Jules Petroz. L’antiquaire plaide que ce nom fait référence à la boutique des Beatles de 1967 et non à la multinationale américaine.
Laurent Guiraud

C’est une petite arcade, 20 m2 tout au plus, devant laquelle trône une charrette en fer forgé remplie de livres aux pages jaunies. Dans la vitrine d’Apple Boutique, au 1, rue de l’Ecole-de-Médecine, un tableau pop surmonte des masques africains et quelques bijoux de perles entourent une minuscule statue. Jules Petroz, 56 ans, est antiquaire de père en fils et papa de deux filles; un petit commerçant comme il en existe tant d’autres à Genève. Pourtant, le combat qui l’oppose à un géant n’a rien d’ordinaire. Son Goliath à lui, c’est Apple Inc., la multinationale qui pèse plus de 800 milliards de dollars, avec qui il est aux prises depuis mars dernier pour une histoire de propriété intellectuelle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.