«Ne vous découragez pas, allez voter»

PolitiqueL'Alternative et les syndicats appellent à une forte mobilisation pour le 19 mai, alors que le taux de participation à J–6 est de 22,8%.

Pour Nicolas Walder, président des Verts genevois, «ces scrutins sont cruciaux pour des raisons sociales et climatiques».

Pour Nicolas Walder, président des Verts genevois, «ces scrutins sont cruciaux pour des raisons sociales et climatiques». Image: Steeve Iuncker-Gomez / Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le droit de vote, certains meurent pour l'obtenir», rappelle gravement Jocelyne Haller, députée genevoise d'Ensemble à gauche. Après des soupçons de fraude électorale, finalement inexistante à ce stade selon le Ministère public, «on souhaite combattre la perception du grand public, car lors de tractages, des citoyens nous ont interpellés en disant que ça ne sert à rien d'aller voter le 19 mai, que tout est pourri. On a vu circuler des appels au boycott sur les réseaux. Renoncer serait la pire des choses, il ne faut pas que les électeurs se désistent sur ces onze objets majeurs.» Plusieurs membres de l'Alternative et des syndicats ont appelé à la mobilisation à ses côtés lors d'une conférence de presse mardi matin.

Le taux de participation à J–6 est de 22,8 %, un pourcentage en dessous de la moyenne des quatre derniers scrutins (voir infographie). Dans un précédent point sur la participation, le directeur du services des votations conseillait de se pencher sur le scrutin du 28 février 2016 pour trouver un dimanche de votations un peu semblable à celui du 19 mai. A J-6, le taux de participation était alors de 30,22%. Le service de communication de l'Etat pointe cependant «la difficulté et la pertinence de comparer des taux de participation entre deux scrutins qui comportent des objets différents et qui se sont déroulés à trois ans d'intervalle. Les votations du 28 février 2016 comportaient 12 objets fédéraux et cantonaux, plus un en Ville de Genève, qui avaient suscité à l'époque un fort intérêt de la population, entraînant un taux de participation final record en Suisse (63,4%, record depuis 1996) et également particulièrement élevé dans le canton de Genève (55,38%).»

Plusieurs intervenants se sont inquiétés de la lassitude à s'exprimer sur les mêmes sujets. «La droite essaie d'avoir les gens à l'usure», estime Pablo Guscetti, du syndicat Unia, concernant la votation sur l'ouverture des magasins le dimanche, sur laquelle le peuple a déjà donné son avis à plusieurs reprises. «L'ouvrage est aussi remis sur le métier pour la RFFA, après la RIE III, et pour la CPEG, note Marc Simeth, président du cartel intersyndical. S'il n'y a que quelques centaines de voix de différence, ça risque de grincer très fort des dents. Peut-être qu'il faudrait filmer en direct le dépouillement et le retransmettre à la TV pour que les gens y croient.»

Le président des Verts genevois, Nicolas Walder, est plus convaincu. «On doit faire confiance aux institutions si elles nous disent qu'il n'y a pas fraude. Il faudra sans doute revoir l'organisation de ce service pour que des conflits interpersonnels puissent se régler avec la hiérarchie directe sans avoir à passer par la Cour des comptes. Mais ne vous découragez pas, il faut aller voter, ces scrutins sont cruciaux pour des raisons sociales et climatiques aussi. La seule réponse, c'est le déplacement massif aux urnes.» Il est important de restaurer la confiance, selon Matthieu Jotterand, membre du comité directeur du Parti socialiste genevois. «Il faut absolument se mobiliser, même s'il reste des éléments troublants.» Davide de Filippo, co-secrétaire général du SIT, note que «le suspect est un auxiliaire, c'est un problème en soi. Leur statut est précaire. On garantit une relative stabilité de l'emploi aux fonctionnaires en échange d'une implication, d'une droiture, d'une fidélité. On ne peut pas l'exiger de la même manière avec un statut d’auxiliaire.»

Le groupe mentionne notamment une pétition lancée par un citoyen pour l'annulation du scrutin du 19 mai. Or elle n'a recueilli qu'un peu plus de 200 signatures à l'heure où nous publions ces lignes.

Qu'en pense la droite? Contacté, le président du PLR genevois, Bertrand Reich, déclare également qu'il «faut aller voter, et massivement. C'est démontrer l'attachement aux institutions et montrer qu'on a envie que la démocratie fonctionne». Son parti demandait l'intervention de la Chancellerie fédérale pour le scrutin du 19 mai, mais depuis que l'affaire d'une présumée fraude électorale s'est dégonflée, a-t-il changé son fusil d'épaule? «Oui, le Canton est en contact avec la Chancellerie fédérale, ils ont eu des échanges à ce sujet donc dans un sens, ce qu'on voulait a été fait.»

(TDG)

Créé: 14.05.2019, 12h07

Articles en relation

La participation au scrutin ne décolle pas encore. Trop complexe?

Votations du 19 mai À treize jours de la votation, le taux est de 12,6%. Mais un rattrapage est possible, comme en février 2016. Plus...

La votation du 19 mai n’a pas été altérée

Suspicion de fraude Olivier Jornot, le procureur général, écarte les accusations de fraude électorale tant pour l’opération en cours que pour les votations plus anciennes. Soulagement. Plus...

«Je n'ai aucun indice qu'une fraude électorale a été commise»

Ministère public Olivier Jornot a libéré le prévenu soupçonné d'avoir profité de son emploi d'auxiliaire au Service des votations. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des soins pour Vincent Lambert
Plus...