Passer au contenu principal

Décision-choc de l’Etat: à minuit, on ferme les bars

Ils ne luttent pas assez contre le bruit: 28 bistrots ne pourront plus rester ouverts jusqu’à deux heures du matin

Les établissements sanctionnés se situent dans les points chauds du canton: Plainpalais, Eaux-Vives et Carouge.
Les établissements sanctionnés se situent dans les points chauds du canton: Plainpalais, Eaux-Vives et Carouge.
PIERRE ALBOUY

C’est un coup de massue pour les 28 patrons de bar concernés: dans un courrier recommandé du Service du commerce, ils ont appris que leur demande de jouer les prolongations la semaine, mais surtout le week-end, était rejetée. Ils vont devoir mettre les clients à la porte à minuit au plus tard. «La tranquillité publique ne pourrait être respectée si l’exploitation de l’établissement concerné devait se poursuivre au-delà de minuit», écrit le Service du commerce dans un courrier dont la Tribunea pris connaissance.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.