Le débat politique fait son show au Salon de l’auto

InaugurationAlain Berset, François Longchamp et le président de la manifestation ont croisé le fer sur la mobilité. En voiture!

A la suite des discours officiels, Alain Berset a visité les stands du Salon, avec un intérêt marqué pour les véhicules hybrides.

A la suite des discours officiels, Alain Berset a visité les stands du Salon, avec un intérêt marqué pour les véhicules hybrides. Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’inauguration officielle du 86e Salon international de l’auto, ce jeudi à Palexpo, a débouché sur un véritable feu d’artifice sur la politique nationale de la mobilité. Maurice Turrettini, président du Salon, s’est fait l’avocat des malheureux automobilistes discriminés par rapport au rail. Le conseiller fédéral Alain Berset ainsi que François Longchamp, président du Conseil d’Etat, lui ont ensuite répondu du tac au tac.

Très loin des discours un peu gentillets tenus souvent lors de ce type d’événements, les trois orateurs ne se sont pas ménagés, mais avec beaucoup d’élégance et d’humour. En ligne de mire: le deuxième tube au Gothard, l’initiative fédérale dite «vache à lait», la traversée du lac et l’élargissement de l’autoroute de contournement. Rien que cela.

Automobilistes victimes

Après avoir rappelé l’importance de l’industrie automobile en Suisse (15% du PIB), Maurice Turrettini a dit sa satisfaction que les Suisses aient accepté dimanche de financer un deuxième tube routier au Gothard (Genève a dit non). Petit coup d’accélérateur lorsqu’il enchaîne sur la traversée du lac, affirmant «qu’elle est désormais soutenue par une majorité de Genevois». En réalité, la votation aura lieu le 5 juin.

Le président du Salon de l’automobile a ensuite rompu une lance en faveur de l’initiative fédérale dite «vache à lait» (il est membre de son comité), également au programme des votations de juin. Elle vise à ce que l’argent versé en taxes et impôts par les automobilistes ne serve qu’au financement de projets routiers. «Nos infrastructures routières sont totalement insuffisantes et n’ont pas su s’adapter», a-t-il déclaré.

Le Gothard, non merci

Deuxième à prendre la parole, François Longchamp a voulu tempérer très vite l’enthousiasme de son préopinant sur le Gothard. «Lors de la procédure de consultation, le Conseil d’Etat a fait valoir auprès du Conseil fédéral qu’il y avait d’autres projets routiers au moins aussi essentiels. Plus de 70 000 voitures empruntent chaque jour notre autoroute de contournement. C’est quatre fois plus que le trafic enregistré au Gothard.»

Autre désaccord: l’initiative «vache à lait». «Elle priverait le Conseil fédéral de marge de manœuvre. Il serait au contraire souhaitable qu’elle soit retirée au profit de Forta, le fonds financier projeté par le Conseil fédéral et destiné justement à financer les infrastructures routières.»

Une histoire d’équilibre

Invité d’honneur, le conseiller fédéral Alain Berset a été le dernier à s’exprimer. Retraçant l’histoire de l’automobile, son importance dans la société, le chef du Département de l’intérieur a multiplié les anecdotes, les souvenirs personnels et les mots d’esprit.

Sur le plan plus politique, son message a été clair: «La politique de la mobilité, ce ne peut être jouer un moyen de transport contre un autre. C’est une recherche d’équilibre.»

La transition était toute trouvée avec l’initiative «vache à lait». «Autant le Conseil fédéral a soutenu le deuxième tube du Gothard, autant notre opposition à cette initiative est forte. Car nous y perdrions de la flexibilité.»

Créé: 03.03.2016, 20h22

Les petites phrases grappillées

Esther Alder, maire écologiste de la Ville de Genève «Bien sûr que je suis là. Il n’y a pas de raison de boycotter le Salon. La voiture est un moyen de transport comme les autres. Bon, ce qui va m’intéresser, ce sont les véhicules zéro émission.»

Mauro Poggia, conseiller d’Etat MCG «Oui, cette Tesla est très bien comme véhicule hybride, mais je dois avouer que je préfère la BMW I8. Vous verrez tout à l’heure!» Une vraie bombe!

François Longchamp, président du Conseil d’Etat
«J’ai bien entendu une voiture, mais je ne l’utilise que pour des séjours hors de Genève.»

Alain Berset, conseiller fédéral
«Mes premiers souvenirs de vacances, c’est la Fiat 127 de mes parents. Avec les bagages sur le toit, elle était aussi haute que large.»
E.BY

Articles en relation

Découvrez le Salon de l'auto en vidéo 360°

Réalité virtuelle Nous vous invitons à une balade à 360° pour découvrir les modèles présentés à la presse. Des photos permettent de se tenir à l'intérieur des voitures. Plus...

Alain Berset inaugure le 86e Salon de l'auto

Automobile Le conseiller fédéral a fait le déplacement à Genève ce jeudi matin, pour marquer le coup d'envoi de la manifestation. Plus...

Salon de l’auto 2016: la sélection de notre spécialiste

Visite Alain Giroud, expert auto à la «Tribune de Genève», commente huit modèles à voir lors de cette 86e édition. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...