Passer au contenu principal

Me David Bitton : « Camus a écrit l’étranger, Abba Abacha a écrit l’absent ! »

Le fils de l’ancien dictateur nigérian ne se présente pas devant le tribunal genevois. Les médecins suisses à la rescousse. La justice tranche ce soir.

L'ancien dictateur Sani Abacha.
L'ancien dictateur Sani Abacha.
Issouf Sanogo

Les deux voyages au Nigeria d’un docteur genevois, spécialiste de la médecine du sport, pour ausculter Abba Abacha, , n’ont pas calmé les esprits. Ce jeudi matin, devant le Tribunal de police, ils étaient plus échauffés que jamais. Car, une fois de plus, Abba Abacha (accusé d’avoir contribué au pillage des ressources de son pays alors que son père le dictateur Sani Abacha était au pouvoir entre 1993 et 1998) ne s’est pas présenté devant la justice genevoise comme nous le relations, hier, sur le site tdg.ch

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.