Passer au contenu principal

Data visualisation: «Genève, aussi bruyante que Shanghai»

Les données environnementales de sept villes sont exposées par des artistes à l’Abri jusqu’au 6 mai.

En levant la tête vers le ciel, en ville, on remarque parfois de drôles de petits appareils accrochés aux balcons. Ces senseurs sont utilisés par la Ville pour saisir des données environnementales, comme la qualité de l’air ou la pollution sonore. Mais où sont archivées ces données? Un scientifique du dimanche peut-il les comprendre? Un concours d’art numérique, porté par l’association genevoise Lift en association avec la Ville, rend ces chiffres accessibles à tous.

Première étape, installer des senseurs environnementaux dans les foyers d’habitants de sept villes du monde, dont Shanghai, San Francisco ou encore Rio. En février, quatorze de ces appareils ont été installés à Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.