Passer au contenu principal

Un ancien des HUG crie haro sur les déos à l'alu

Stefano Mandriota (à gauche) et André-Pascal Sappino mènent désormais leurs recherches dans le laboratoire de la Clinique des Grangettes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.