Passer au contenu principal

Comment créer de l’ombre quand les arbres manquent

Une motion invite à créer des zones ombragées. Elles font défaut sur les espaces de jeu et sur la nouvelle plage des Eaux-Vives.

Pour l’heure, les autorités n’ont pas encore réfléchi à la mise à disposition de parasols dans les lieux publics, alors que la pratique est largement répandue dans les lieux privés comme Genève-Plage. Le vandalisme constitue un frein.
Pour l’heure, les autorités n’ont pas encore réfléchi à la mise à disposition de parasols dans les lieux publics, alors que la pratique est largement répandue dans les lieux privés comme Genève-Plage. Le vandalisme constitue un frein.
Getty/Ulf Huett Nilsson

L’estivalier genevois, tel Peter Pan, est à la recherche de son ombre perdue. Cela n’a pas échappé à Marie Barbey-Chappuis et Alia Chaker Mangeat, conseillères municipales et candidates PDC à l’Exécutif de la Ville de Genève. Comme l’a révélé le Courrier mi-juillet, la motion dont elles sont les auteures – actuellement à l’étude en commission – invite le Conseil administratif à «identifier les parcs où les zones ombragées manquent et à proposer des aménagements» pour en créer. Elle demande une réalisation rapide «dans les espaces de jeu les plus exposés, pataugeoires et bacs à sable».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.