Passer au contenu principal

Crédit demandé pour le musée Bastion Saint-Antoine

Au menu du Conseil municipal de la Ville, la semaine prochaine, un crédit de 14,5 millions pour la mise en valeur des trésors archéologiques découverts en 2012.

Lors des fouilles de Saint-Antoine, des sépultures mérovingiennes datant des VIe et VIIe siècles après J.-C. ont été découvertes.
Lors des fouilles de Saint-Antoine, des sépultures mérovingiennes datant des VIe et VIIe siècles après J.-C. ont été découvertes.
Service cantonal d'archéologie / Archives

Le futur musée Bastion Saint-Antoine devrait bientôt pouvoir sortir de terre, annonce ce mercredi l'hebdomadaire genevois GHI. Au programme des séances du Conseil municipal de la Ville de Genève, la semaine prochaine, figure une demande de crédit de 14,5 millions de francs pour la réalisation de l'ouvrage destiné à mettre en valeur les découvertes archéologiques de l'été 2012.

Les archéologues avaient notamment mis au jour le mur d’une église très ancienne, de nombreuses tombes, des restes de fortifications, parmi lesquelles une casemate complète du XVIe siècle, certains vestiges remontant même à l'époque des Romains. En 2017 le conseiller d'État genevois Antonio Hodgers n'avait pas hésité à qualifier cette découverte d'extraordinaire, «la plus belle de ces dernières années», avait-il déclaré.

Un concours d'architecture s'était déroulé pour donner à ces découvertes l'écrin idoine pour pouvoir les présenter au public. Il avait été remporté par le projet «Lanternaux» des bureaux ATELIER_TRACES architectures, à Genève, ESTAR arquitectos S.L.P, architectes et architectes paysagistes à Santiago de Compostela (Espagne), et Kälin & associés SA, ingénieur civil, à Lausanne.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.