Passer au contenu principal

Une craquée, une peufnée ou une raclée de cerises?

L’Université de Neuchâtel a lancé une vaste enquête sur les usages actuels du français dans les Alpes et le Jura franco-suisse.

L'Université de Neuchâtel. Image d'archives.
L'Université de Neuchâtel. Image d'archives.
Keystone

«Cette année, le cerisier a donné beaucoup de fruits. Cela veut dire que vous avez ramassé: une craquée, une pétée, une peufnée, une raclée, une chiée ou une tapée de cerises?» L’Observatoire du français en Suisse romande de l’Université de Neuchâtel a lancé, le 1er juin, une vaste enquête sur les usages actuels du français dans les régions des Alpes et du Jura (Suisse romande, Ain, Doubs, Isère, Savoie et Haute-Savoie). Son but: tester la vitalité, l’étendue géographique et la prononciation d’une septantaine d’expressions régionales. Près de 4400 personnes ont déjà répondu. Les premiers résultats seront livrés à la fin de l’été.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.