Passer au contenu principal

De Coyote serviable à Hezaka audacieux, ils se mobilisent pour les plus vulnérables

Les scouts offrent de livrer des courses à domicile. Ils ont aussi créé une plateforme pour que les aînés en EMS soient moins isolés.

Au début de leur action, les scouts portaient masques et gants. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, le protocole a évolué sur les conseils des autorités sanitaires du canton. Ils respectent les exigences fédérales, à savoir distance de sécurité et désinfection systématique des mains.
Au début de leur action, les scouts portaient masques et gants. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, le protocole a évolué sur les conseils des autorités sanitaires du canton. Ils respectent les exigences fédérales, à savoir distance de sécurité et désinfection systématique des mains.
Laurent Guiraud

«La question n’est pas: qu’est-ce que je peux avoir? Mais: qu’est-ce que je peux donner?» Les mots sont ceux de Robert Baden-Powell, fondateur du scoutisme. Face à l’épidémie de coronavirus, les sections du mouvement genevois ont mis la devise en étendards et se mobilisent pour les plus vulnérables confinés à leur domicile. Depuis une semaine, ils ont mis sur pied un système de courses livrées à domiciles pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas sortir de chez eux.

C’est le groupe Perceval, de Champel, qui a lancé le mouvement, s’inspirant de son homologue tessinois. Julien, Paul, Vittorio et Olivier, 22 à 24 ans – qui portent un patronyme scout comme Coyote serviable ou Hezaka audacieux – ont d’abord communiqué sur les réseaux sociaux avant de produire des affiches avec des numéros de contact à placarder dans le quartier. Rapidement, les autres sections leur ont emboîté le pas.

Dix kilos de patates et quête de papier WC

Mercredi, le groupe Perceval effectuait ses premières commissions, quatre au total. Les sollicitations se sont ensuite enchaînées, dans les autres quartiers également: 12 pour la zone de Chêne samedi passé, une vingtaine pour les Charmilles. On demande un peu de tout, des produits frais au papier toilette – «à cause des ruptures de stock, j’ai dû faire trois magasins pour en trouver» confie Alexandrine, du groupe Tanganyika des Charmilles. Des conserves, des chips, des surgelés et quelques médicaments, ajoute Gabriela, du groupe Grand Chêne. Des denrées en petites comme en grandes quantités. Le quatuor de Perceval a ainsi dû ramener cinq kilos de carottes et dix kilos de patates… Réserves de guerre ou famille nombreuse? «On ne sait pas, répond Julien. Mais c’est vrai que, pour la suite, ça pourra poser question. On pourrait imaginer limiter les quantités pour un rationnement équitable pour tout le monde.» Certains clients sont plus exigeants que d’autres – «J’aimerais un pack de trois de serviettes mais seulement s’il est à 50%!».

Argent avancé et retour par bulletin de versement

Les clients justement, qui sont-ils? «On a de tout, confie Alexandrine, 24 ans. Des personnes âgées, malades, à risques, seules ou non.» L’éducatrice spécialisée est au chômage technique et se rend disponible au maximum. D’autres scouts, encore en formation, ont limité les jours de commandes au mercredi et au samedi. Le service s’effectue via deux biais: par téléphone, sur l’un des numéros indiqués sur les affiches placardées dans les quartiers, ou sur une plate-forme créée pour l’occasion. Un binôme de scouts pose les sacs de courses sur le palier, assortis d’une enveloppe contenant le ticket et un bulletin de versement - le système de bulletin est préféré au cash car on ne sait toujours pas si ce satané virus survit sur les objets et surfaces. «Pour l’instant, nous avançons l’argent, explique Paul. On compte sur l’honnêteté des gens. Si on perd une ou deux courses, ce sera des dommages collatéraux!»

Pour éviter que les sections ne doivent puiser dans leurs caisses pour avancer les sommes, des partenariats sont en train d’être organisés avec certaines communes, qui débloquent un fond afin d’avance elle-même l’argent. C'est à l'étude à Plan-les-Ouates. Quant à Bernex, elle a proposé aux scouts de rejoindre l'équipe communale constituée pour l'occasion.

Plus de masque mais des consignes à respecter

Pour éviter tout risque de contamination, les scouts prennent aussi de strictes précautions. Mercredi, le quatuor de Perceval a enfilé gants et masques, dénichés «avec de la chance». Mais depuis, les consignes de sécurité ont été revues. «L’association cantonale, après un contact avec les autorités sanitaires, a précisé le protocole à suivre, rapporte Alexandrine. Respecter la distance sociale et se désinfecter les mains très régulièrement suffit. Nous faisons très attention. On se tient même plutôt à 3 mètres qu’à 1 m 50 des personnes!»

Pour les commandes de courses, en plus des numéros indiqués sur les affiches placardés, se rendre ici: coronaide-ge.ch

Dessins pour les seniors des EMS

Les scouts ne se contentent pas de ces livraisons. Ils ont également lancé un projet pour les seniors en EMS, privés de visites - pour leur sécurité - depuis cette semaine. Alexandrine raconte: «Lundi passé, on s’est réparti les EMS entre les groupes genevois. On en appelé une soixantaine. Un drive (ndlr: dossier commun en ligne) a été créé pour héberger des dessins et des textes. Nous avons fait appel aux louveteaux - la section des 7-12 ans – et aux castors 4 à 6 ans – mais c’est ouvert à tous. Les parents sont chargés de scanner les productions et de les déposer sur le drive. «Les EMS ont l’adresse du dossier et piochent dedans.» Les dessins et textes peuvent être envoyés à scouts-groupetanganyika@gmail.com.

À noter que les initiatives solidaires fleurissent. Du côté de particuliers comme du côté d'autres groupes de jeunes. Ainsi, une équipe de bénévoles du Parlement des Jeunes Genevois sillonne le canton dès lundi pour apporter les courses aux personnes qui ne peuvent pas sortir de chez elles.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.