Passer au contenu principal

Le covoiturage se révèle être un business opaque

Les automobilistes fixent souvent eux-mêmes leurs prix. D'où de nombreux abus. Enquête

Il est 7 h 20, péage d’Annecy Nord. Sur le parking situé à l’entrée de l’autoroute, les voitures défilent dans un ballet parfaitement orchestré. En quelques minutes, conducteurs et passagers se regroupent à bord d’un même véhicule, direction Genève. Ils ne se connaissent pas. Pourtant, pendant plus de quarante minutes, ils partagent leur quotidien et échangent sur l’actualité, le sport ou la politique. Une famille, en somme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.