Voici les cours samaritains qui volent au secours des chiens et des chats

SensibilisationDes formatrices venues de France enseignent les gestes salvateurs et la bonne attitude à avoir face à nos animaux de compagnie. Atelier passionnant ce week-end à Carouge.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On enfile des surchaussures hygiéniques et jetables après avoir franchi le vestiaire. L’espace est celui d’une salle de yoga. Ce samedi, l’enseignement n’est pas au «prénatal» ou au «restauratif». Sur la table de démonstration a pris place Fun, âgée de 8 ans. Soit une chienne de la race berger américain miniature, réputée pour son côté «ultrasocial» et «excessivement patient».

Fun est la vedette incontestée de ce cours samaritain pas tout à fait comme les autres. Quoique. Sa rigueur pédagogique vaut bien celui dispensé à partir d’un corpus humain. Ici, pendant quatorze heures d’enseignement réparties sur deux jours, on apprend les gestes qui sauvent nos amis de compagnie à quatre pattes. Premiers secours canins et félins.

Cette formation à la fois théorique et pratique se donne pour la septième fois juste à côté de la clinique vétérinaire du Clos de la Fonderie sur la commune de Carouge. Le directeur du lieu, le Dr Alessandro Capozzi, est à l’origine de cet accueil en forme de sensibilisation, destiné aux «maîtres responsables».

Mais pas que. Parmi la quinzaine de participants, majoritairement des femmes, une avocate, une éducatrice canine et deux pompiers, appartenant à la compagnie des sapeurs volontaires de Plan-les-Ouates. «Nous avons créé un groupe animalier, explique l’un d’eux, le premier-lieutenant Michaël Panchaud. Ce cours est utile, il permet d’entraîner des gestes salvateurs, d’acquérir un savoir-faire, en lien avec l’évaluation de l’animal blessé. Souvent, on se contente de le mettre dans la cage de transport et de l’amener chez le vétérinaire.»

Ce dernier n’est pas un magicien. Le même pompier se souvient d’un chat tombé d’un balcon du septième étage d’un immeuble. «Il saignait, il perdait ses selles. Manipulation délicate. Nous avons veillé à respecter un axe, afin de l’amener dans les meilleures conditions. Il a survécu et se porte bien.»

Fun aussi se porte bien. Prise de pouls, test de la peau du cou, après une suspicion de déshydratation. On a vérifié la couleur des muqueuses, on aborde les techniques de contention pour, justement, préparer le transfert sanitaire. «Comment museler un animal qui a du museau?» demande Valérie, la formatrice, avant de sortir un lien, de serrer au-dessus du nez et de lacer derrière la tête.

Le geste paraît simple, il doit permettre de prévenir les morsures directes. La suite s’enseigne avec des mannequins conçus aux États-Unis. Ils sont dotés de poumons équipés d’un clapet antiretour d’air. Chaque stagiaire reçoit un masque de «bouche à truffe» avant de s’essayer à la réanimation cardio-pulmonaire.

Sur un chien à thorax rond (type bouledogue), puis sur un chien à thorax plat (type lévrier). Un troisième mannequin attend les réanimateurs: celui d’un chiot. C'est dire si l'enseignement est complet et de qualité: le pompier et le «véto» ont raison. Ces premiers secours animaliers sont assurés par un staff redoutable basé à Orthez en France. Chiens, chats et, bientôt, chevaux. La salle de yoga ne suffira plus...

Créé: 09.03.2019, 15h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...