Coup d’envoi d’un plan d’action à 300 millions

Infrastructures sportivesLa Ville de Genève compte améliorer son offre en matière d’équipements sportifs d’ici à 2030.

C’est au centre sportif de la Queue d’Arve que les autorités ont présenté un plan d’action étalé jusqu’en 2030.

C’est au centre sportif de la Queue d’Arve que les autorités ont présenté un plan d’action étalé jusqu’en 2030. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un vélodrome flambant neuf au Bout-du-Monde, une salle d’escalade digne de ce nom aux Eaux-Vives, des terrains de tennis, des salles de squash, de tennis de table ou encore des lignes d’eau supplémentaires. D’ici à 2030, la Ville de Genève compte revoir de fond en comble son offre en matière d’équipements sportifs. Présenté hier à la presse après validation par le Conseil administratif, le Plan directeur des équipements sportifs prévoit 300 millions d’investissements. Et ce ne sera pas de trop, à entendre les plaintes des pratiquants.

Les besoins sont en effet pressants dans tous les sports ou presque. A l’image du vélo. «La piste actuelle, ici à la Queue-d’Arve, a 26 ans, indique Loïc Hugentobler, de l’Union vélocipédique genevoise. Je pense que c’est la plus vieille d’Europe! Il est par ailleurs impossible de l’utiliser pour des compétitions puisqu’elle fait 166 m alors qu’il en faudrait 250.» Les aficionados du tennis manquent de terrains couverts pour pratiquer en hiver. Quant à l’escalade, son voisinage, dans la salle de la Queue-d’Arve, avec d’autres sports tels que le badminton, n’est pas sans poser problème. «La magnésie utilisée par les grimpeurs s’envole et se dépose sur les surfaces de jeu», explique Vincent Bersot, président de Genève Montagne.

«Les centres sont saturés»

Bref, la liste des doléances ne cesse de s’allonger. Comme l’a relevé le diagnostic initié en janvier 2013, sous l’impulsion de Sami Kanaan, conseiller administratif chargé de la Culture et du Sport. «Cette analyse nous a permis d’objectiver les besoins», souligne Sybille Bonvin, à la tête du Service des sports. Il faut dire que le dernier équipement construit en Ville n’est autre que le centre sportif de la Queue-d’Arve en 1992. Résultat: «La Ville compte 21 centres sportifs à ce jour, précise le magistrat socialiste. Leur point commun: ils sont tous saturés.»

L’objectif du plan directeur est donc à la fois de répondre aux besoins actuels mais aussi futurs. «Les Genevois pratiquent de plus en plus», poursuit-il. Une étude de 2014 estime que près des deux tiers de la population font du sport au moins une fois par semaine. Et Sami Kanaan d’ajouter: «Le sport libre prend de l’ampleur, la compétition se développe.» Sans compter l’augmentation de la population, chiffrée à quelque 20 000 habitants supplémentaires à l’horizon 2030. «En ce qui concerne la pratique de la natation, il faudrait au minimum 3000 m2 supplémentaires en surface couverte», estime Albane Ferraris, du Service d’urbanisme de la Ville.

Pour répondre à cette demande croissante, le Plan directeur des équipements sportifs 2017-2030, intégré dans le Plan directeur communal, compte 46 mesures. Quatre lieux principaux (lire encadrés ci-contre) ont été identifiés: le Bois-des-Frères et Vernier 115; la gare des Eaux-Vives; Vessy et le Bout-du-Monde ainsi que l’ensemble Vernets- Queue-d’Arve. Le calendrier est complexe. Il faudra en effet prévoir un système de rocade afin de permettre aux pratiquants de poursuivre leurs entraînements.

Le sport, «parent pauvre»

Pour chaque projet, les crédits seront soumis au Municipal. «Le plan directeur fixe le cap», précise Sami Kanaan. Pour parer au plus pressé, des mesures ont d’ores et déjà été prises. Ainsi, les vestiaires de Varembé ont été rénovés. Les terrains de football transformés en synthétiques. S’ajoutent l’ouverture de la piscine de Chandieu ou l’achat de la patinoire saisonnière pour les Bastions. Autant de crédits ponctuels auxquels s’ajoute le doublement de l’enveloppe d’entretien courant.

Reste que ces quinze dernières années, le sport n’a représenté que 1 à 3% du plan financier d’investissement de la Ville. Pourquoi avoir attendu si longtemps? Sami Kanaan argue que «le processus prend du temps» et que «le plan directeur présenté ce jour est justement le fruit de ce travail en profondeur entamé au début de 2010.» Son homologue chargé des Constructions Rémy Pagani est plus sévère avec leurs prédécesseurs, leur reprochant d’avoir «mis la pédale douce sur les investissements».

De son côté, Sami Kanaan note enfin que sur plus de 8 millions par an d’utilisateurs des infrastructures municipales, moins de la moitié réside sur la commune. De quoi l’inciter à réfléchir à la mise en place de tarifs préférentiels pour les habitants de la Ville. (TDG)

Créé: 04.07.2017, 22h08

Bois-des-Frères

Equipements existants:
Au Bois-des-Frères, on compte une salle de gymnastique,
six terrains extérieurs de tennis, une salle triple omnisports, des terrains extérieurs et diverses installations pour l’athlétisme.

Equipements à venir:
Reconstruction des six terrains de tennis avec une halle couverte sur trois d’entre eux.

Construction d’un centre sportif dédié au tennis de table
et au squash. Création de la Maison du Sport et d’une auberge de jeunesse.

Calendrier:
Fin de 2017: dépôt du crédit
de construction au Municipal.

Gare Eaux-Vives

Equipements existants: Aucun. Il s’agit d’une création nouvelle.

Equipements à venir:
Le centre comprendra une piscine couverte de 25 mètres ouverte au public et aux écoles, une salle triple omnisports et une salle dédiée à l’escalade (structure inexistante pour l’heure).

Calendrier:
2000: projection dans le Plan localisé de quartier.

2011: crédit d’étude voté par
le Conseil municipal.

2012 et 2013: concours d’architecture

2020-2023: réalisation du centre.

Bout-du-Monde

Première étape: D’ici à 2024, démolition du pavillon actuel.

Construction d’une grande halle sportive abritant un vélodrome, une piste d’athlétisme indoor, des salles triples omnisports dont une à 1200 places pour le public, une salle d’escrime, des équipements de sports urbains, l’agrandissement de la piste BMX.

2e et 3e étapes: Reconfiguration des terrains extérieurs et augmentation du nombre de vestiaires à Vessy.

Calendrier:
2017-2018: élaboration du PLQ.

2019-2020: concours d’architecture.

D’ici à 2024: réalisation 1re étape.

Vernets

D’ici à 2030: Grand parc des Sports sur les sites des Vernets et de la Queue-d’Arve selon le Plan directeur de quartier du PAV.

A venir: Optimisation de l’espace du boulodrome avec
la création de terrains de squash et la modernisation du mur d’escalade. Transformation de la salle omnisports pour l’accueil des manifestations. Aménagement de l’esplanade
du parking des Vernets.

Calendrier:
2017: dépôt du crédit d’étude pour la salle omnisports
et du crédit de construction pour le boulodrome.

Vers 2022: rénovation de la piscine.

Articles en relation

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Assemblée du PLR sur l'affaire Maudet
Plus...