Et au milieu coule un ruisseau

Un week-end en baladeLe Voiret zigzague entre les villas et les barres d’immeubles du Grand-Lancy. Cheminement tout doux

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lorsqu’il émerge au grand jour, à la frontière entre Plan-les-Ouates et Lancy, le Voiret a déjà parcouru quelques dizaines de mètres sous terre. Où prend-il exactement naissance? Mystère. Sur les cartes géographiques, son filet bleu se perd entre les Palettes et le Bachet-de-Pesay. En commençant notre balade à l’entrée du chemin de la Redoute, côté route de Saint-Julien et face au Jura encore largement blanchi, il coule peut-être sous nos pas…

Le ruisseau se dévoile donc à la sortie d’un petit passage tout à fait original entre un garage et un couvert en bois. A chacune de ses extrémités, en effet, une pancarte indique fièrement que «le chemin que vous empruntez facilite le passage d’une commune à l’autre» et qu’il «a été négocié entre la Commune de Plan-les-Ouates et les propriétaires des lieux». Un passage privé, donc, mais gracieusement offert au public. Respect.

Parcs et jeux pour enfants

Dès cet instant, le Voiret dévoile son vrai visage. Celui de la victoire de la nature contre le béton. Car face à nous se dresse l’imposant «Y» des immeubles des Palettes, jetant son ombre sur l’école située au premier plan et sur les arbres – dépouillés de leurs feuilles en cette saison – qui bordent le petit cours d’eau.

Celui-ci n’en a cure. Il goûte cette fois la lumière du jour et compte bien en profiter. Mais son parcours au milieu des cités du Grand-Lancy sera parsemé d’embûches. Pour le promeneur, la balade est des plus agréables sur un chemin certes en dur, mais bien entretenu et qui comporte, jusqu’à son terme, de très nombreux parcs, bancs et espaces de jeu pour enfants. Idéal pour pique-niquer ou s’offrir une pause. A ce titre, n’oubliez pas d’utiliser les poubelles, omniprésentes. Car à notre goût, le Voiret charrie encore beaucoup trop de déchets (bouteilles, sacs en plastiques, mouchoirs, etc.). Omniprésents aussi, les oiseaux. Ici de mélodieux gazouillis, là le croassement rauque des corneilles, et parfois le tac-tac intempestif d’un pic-vert en quête de nourriture. Au détour d’un méandre, nous dérangeons un canard et sa cane qui flottent doucement sur le lit du ruisseau. A notre approche, ils s’envolent frénétiquement dans des directions opposées. Toutes nos excuses!

Tunnels et passerelles

Le Voiret, lui, poursuit sa course dans cet environnement certes vert, mais avant tout citadin. Il se faufile dans un premier tunnel – et nous aussi – pour passer sous le chemin des Semailles, qui n’a de chemin que le nom. Le bruit des voitures est cependant atténué. Question nuisances sonores, à l’entrée du parc du Voiret, un panneau rappelle qu’ici, «le silence est de rigueur de 22 h à 8 h». Notre balade épouse l’itinéraire No 2 des chemins pédestres lancéens.

Second passage souterrain, et éclairé, pour le promeneur, la longue passerelle métallique dite «du terrain d’aventures». Afin de franchir l’écueil que constitue l’avenue du Curé-Baud, nous sommes donc canalisés. Le Voiret aussi, qui file sous nos pas pour ressortir de l’autre côté du tunnel. Pas simple, la vie de ruisseau urbain gainé de béton couleur gris triste, quand ce n’est pas de tags.

Mais son pensum tire à sa fin. Lorsqu’il se met à longer l’école En Sauvy, le cours d’eau étoffe son environnement naturel, même si, ici ou là, des murets de pierres ont été érigés pour le contenir dans son lit.

Le cheminement piétonnier le domine de dix bons mètres, avant d’offrir une nouvelle passerelle, à l’air libre celle-là. Elle dirige le promeneur vers une volée d’escaliers qui l’écarte pour un temps du Voiret. L’arrivée sur le chemin Haccius (lire ci-contre) nous fait définitivement quitter les grands immeubles. Quartier de villas, de maisons, de locatifs sur deux étages maximum, richement garni d’arbres aux essences variées. Nous arrivons bientôt au terme de cette petite balade joliment ombragée. Une heure à tout casser en prenant le temps d’observer les canards et le ballet des écureuils. Vu du chemin des Liserons, le Voiret a légèrement gonflé, grâce à l’apport – oh, rien de bien méchant – du Petit Voiret. Enfin débarrassé des franchissements de route, des tunnels et des murets de pierre, il suit son cours, libre désormais. Mais pas pour longtemps. Car, très vite, se dresse un dernier rempart, liquide celui-là: l’Aire, qui semble si grosse comparée au frêle Voiret. Ce dernier lui abandonne ses gouttes d’eau, qui finiront, bien plus loin, par se jeter dans l’Arve, puis le Rhône. Destination finale: la Méditerranée… (TDG)

Créé: 14.03.2015, 09h50

Avant de partir, quelques petits plus pour améliorer votre balade

Comment y aller
Les bus 4, D et 46 vous déposent à l’arrêt Communes-Réunies, soit à l’entrée du chemin de la Redoute. On peut aussi prendre le tram 12 ou le bus 22 (arrêt Pontets), le tram 15 ou le bus 23 (arrêt Palettes). A l’issue de la balade, remonter vers les voies de tram et de bus (15, 22, 23) au Grand-Lancy
Aller plus loin
On peut continuer la balade lorsque le Voiret se jette dans l’Aire, et suivre cette dernière jusqu’à Pont-Rouge. Ce cheminement – dont nous vous avions déjà parlé dans cette rubrique – est des plus agréables.
Pour les sportifs
La balade se prête volontiers au jogging (aucune route à traverser).
Un peu d’histoire
Le parcours emprunte le chemin Haccius, nommé ainsi en mémoire de Charles Haccius (1855-1933). Agronome novateur, il reprit les initiatives d’élevage de mérinos entreprises par Pictet de Rochemont, et s’intéressa particulièrement à la production et à la conservation du lait. il fondera une «laiterie modèle». A Lancy, il exerça la fonction de maire de 1890 à 1894, nous indique encore le site de l’Etat de Genève.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Merkel échoue à former une coalition
Plus...