Coronavirus: le patient anglais a transité par Genève Aéroport

SantéLe Britannique a contaminé cinq de ses compatriotes en Haute Savoie. Aucune «mesure spécifique» n’a été prise à Cointrin.

Le hall des départs de Genève Aéroport.

Le hall des départs de Genève Aéroport. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jusqu’à présent, la Suisse est épargnée par le coronavirus. Aucun cas n’a été annoncé sur le sol helvétique. Cependant, un Britannique porteur du virus a bien transité par Genève Aéroport à la fin du mois de janvier, a appris la «Tribune de Genève». C’est lui qui a contaminé cinq de ses compatriotes, qu’il a côtoyés dans un chalet aux Contamines-Montjoie, à 75 km de Genève.

Cet homme, que les médias locaux présentent comme un homme d’affaires d’une quarantaine d’années, s’est rendu à Singapour pour une conférence entre le 20 et le 23 janvier, où il aurait contracté le virus. Il a ensuite passé quatre jours dans la station de ski haut-savoyarde.


Lire aussi: Cinq cas de coronavirus signalés en France voisine


Selon nos informations, il a transité par Cointrin à deux reprises: pour le vol aller le 24 janvier (depuis Londres et non directement depuis Singapour) et pour le retour le 28 janvier, sur un vol Easyjet «EZS8481» à destination de Londres-Gatwick. «Easyjet a été informé par les autorités sanitaires britanniques qu’un passager ayant récemment voyagé sur l’un de ses vols a depuis été diagnostiqué avec le coronavirus», confirme un porte-parole de la compagnie aérienne.

Risque «très faible»

Ce n’est que quelques jours après son retour à Brighton, ville du sud de l’Angleterre où il réside, que le Britannique s’est rendu compte qu’il était porteur du virus. «Le risque pour les passagers du vol est très faible», estime ce porte-parole d’Easyjet. Il indique que «tous les membres d’équipage en service sur ce vol ont été invités à surveiller leur état de santé pendant une période de quatorze jours». Une période qui se termine justement ce mardi. «Aucun d’entre eux ne présente de symptômes», dit-il.

Les autorités sanitaires suisses et britanniques ont pris contact avec les passagers qui étaient assis à proximité du patient anglais dans les deux vols, afin de leur fournir des recommandations d’usage. «C’est le pays de résidence qui contrôle ses citoyens. Aucun des Suisses que nous avons contactés ne présentait de symptômes», fait savoir Daniel Koch, chef de la division des maladies transmissibles à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le jour même où le patient anglais passait une deuxième fois les portiques de sécurité à Cointrin, pour monter à bord du vol Easyjet à destination de Londres-Gatwick, Genève Aéroport communiquait qu’«aucune mesure spécifique» n’était nécessaire aux arrivées ou aux départs. Une décision prise par l’OFSP, fidèle aux recommandations de l’OMS. Les autorités disent ne pas avoir connaissance d’un autre passager contaminé qui aurait transité par un des aéroports du pays.

Portiques de contrôle

L’OFSP rappelle qu’il faut un contact «prolongé» pour qu’il y ait contamination. «Au moins quinze minutes, à moins de deux mètres de distance», précise Daniel Koch. Le risque de transmission du virus est moindre dans les aéroports, dit-il, car les «contacts étroits» entre passagers sont rares.

Les autorités n’ont pas jugé nécessaire de mettre par exemple sur pied un dispositif de portiques contrôlant la température des passagers. «Cela ne peut être fait qu’en coordination avec l’Union européenne, déclare Daniel Koch. Imaginez, contrôler tous les passagers, c’est quasiment impossible. En outre, la chance de trouver quelqu’un présentant des symptômes comme de la fièvre est extrêmement faible. On ne sait même pas si ce Britannique en avait au moment où il est passé par Genève.» Les premiers signes apparaissent habituellement dans les quatre à sept jours.

À l’étranger, des aéroports – aux États-Unis, en Inde, mais aussi ceux de Londres Heathrow et de Rome Fiumicino – ont mis en place ce contrôle, appelé «screening». Mais la mesure concerne les vols directs de Wuhan, point de départ de l’épidémie, voire de toute la Chine pour certains aéroports américains.

Comme pour le Sras

L’information pour les passagers à l’arrivée des vols Air China a été renforcée vendredi, précise l’OFSP. La porte-parole de Genève Aéroport, Madeleine von Holzen, indique que les autorités sanitaires «n’ont pas demandé de mesures supplémentaires que celles déjà en place et déjà annoncées». La procédure actuelle est la même que pour l’épidémie du Sras en 2002-2003, selon l’OFSP.


La situation en direct: Trump pense que la chaleur aura raison du virus


Après la contamination de ce patient anglais, le Ministère français de la santé a annoncé samedi avoir hospitalisé onze patients, tous de nationalité britannique. Parmi eux, quatre adultes et un enfant de 9 ans se sont avérés positifs. Leur état ne présenterait pas de «signe de gravité». Dimanche, plus d’une centaine de dépistages ont été menés aux Contamines-Montjoie. Aucun nouveau cas n’a été annoncé. Un premier lot de 21 tests s’est révélé négatif. Les résultats des lots suivants devaient être connus à partir de lundi soir. Le bilan du coronavirus dépasse désormais les 900 morts. Plus de 300 cas de contamination ont été signalés dans une trentaine de pays.

Créé: 10.02.2020, 17h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...