Passer au contenu principal

La coopérative des métallos et des horlogers

La Fomhab fait appel à une régie pour administrer ses 712 appartements. Celle-ci fait des propositions, mais la coopérative a le dernier mot sur toutes les décisions.

Logements ouvriers : Angelo et Anna-Maria Sangiorgi, habitants, et Vincent Kessler, président de la coopérative.
Logements ouvriers : Angelo et Anna-Maria Sangiorgi, habitants, et Vincent Kessler, président de la coopérative.
Georges Cabrera

Dans le hall, sur le mur face à la porte d’entrée, un portrait de leur mère, décédée voici dix-huit ans. Anna-Maria et Angelo sont frère et sœur, ils habitent à l’avenue Soret, à proximité du quartier des Franchises, dans un des immeubles de la coopérative d’habitation Fomhab. Conçue en 1947, avant tout pour les ouvriers et leurs familles, issue de la Fédération suisse des ouvriers sur métaux et horlogers (FOMH), elle compte aujourd’hui 60 immeubles à Genève et 712 appartements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.