Passer au contenu principal

Les contrats qui fâchent à Genève Aéroport

Plusieurs mandats ont été attribués dans des conditions controversées à Cointrin. Tour d'horizon.

La justice enquête sur plusieurs adjudications de marché public à Cointrin.
La justice enquête sur plusieurs adjudications de marché public à Cointrin.
Keystone

Accueil des passagers En février 2018, l'aéroport octroie à l'entreprise Securitas le mandat pour l'accueil des passagers, juste avant les contrôles de sécurité. ISS Facility Services, qui assurait cette fonction jusque-là, avait pourtant fait ses preuves et faisait une offre moins cher. La justice est sollicitée et, en décembre, l'aéroport est condamné à verser une indemnité de 33'000 francs à ISS, pour dommages et intérêts. L'appel d'offres, divisé en trois lots (accueil des passagers, contrôle de sécurité et celui des bagages en soute), devait être attribué à trois entreprises différentes, souligne la Chambre administrative. Or Securitas est affiliée à Custodio, la société qui a remporté le troisième lot. Les adjudications qui fâchent à Cointrin? Pas nouveau: en 2011, quand ISS a obtenu le mandat au détriment de SPS, cette dernière avait fait part de son incompréhension).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.