Passer au contenu principal

Contaminé à l’amiante, le chantier de l’école des Pâquis a dû fermer

Suite à l’alerte d’un ouvrier, des tests ont révélé des taux inquiétants. Après un désamiantage, les travaux ont repris lundi.

Le chantier de rénovation de l’école des Pâquis a dû être fermé et évacué quelques jours. Les élèves ne sont pas en danger.
Le chantier de rénovation de l’école des Pâquis a dû être fermé et évacué quelques jours. Les élèves ne sont pas en danger.
LAURENT GUIRAUD

L’école primaire des Pâquis, en travaux depuis juillet 2017, a fui son chantier fermé la semaine dernière. L’alerte a été donnée par un ouvrier, qui s’inquiétait de voir que le traitement des matériaux amiantés ne respectait pas les normes.

À la suite de son signalement, le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants du canton (SABRA) s’est rendu sur place, le 31 janvier. Samuel Martignier, adjoint scientifique au SABRA et responsable du contrôle des chantiers pour les substances dangereuses, raconte: «Nous avons effectué des prélèvements de poussières de chantier, que nous avons envoyés au laboratoire pour analyse. Sur les onze prélèvements, dix se sont avérés contaminés à l’amiante, ce qui nous a amenés à fermer immédiatement le chantier et à l’évacuer, le 5 février. Le jour même, nous avons également procédé à des prélèvements dans la partie déjà rénovée et occupée par les élèves, qui se sont révélés non contaminés.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.