Passer au contenu principal

Le Conseil d’Etat reprend son enquête contre Rémy Pagani

Le gouvernement estime que le maire de Genève a perturbé le fonctionnement des Transports Publics Genevois en se rendant avec ses proches à une séance du conseil d’administration.

Lucien Fortunati

La décision a été prise ce mercredi matin et la Tribune de Genève est en mesure de la révéler: le Conseil d’Etat genevois a décidé de reprendre la procédure disciplinaire à l’encontre de Rémy Pagani, soupçonné d’avoir perturbé une séance du conseil d’administration des TPG. Cette procédure avait été ouverte en janvier, mais elle avait été suspendue dans l’attente d’une décision de justice dans ce différend opposant la Ville de Genève et le Canton. Si le Conseil d’Etat estime que le maire a manqué à ses devoirs, il pourra le révoquer!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.