Passer au contenu principal

Le Conseil d'État genevois va-t-il agir plus fort?

Une première réunion d’urgence a eu lieu ce dimanche soir. Une seconde aura lieu demain matin. Une conférence de presse est prévue lundi à 11 heures.

«La décision n’est pas aisée – tant son impact sur l’économie, en particulier sur le sort des indépendants ou des petites entreprises – peut être important»
«La décision n’est pas aisée – tant son impact sur l’économie, en particulier sur le sort des indépendants ou des petites entreprises – peut être important»
Keystone / Martial Trezzini

Le gouvernement va-t-il se décider à frapper plus fort? Réuni dimanche soir à 19 heures, il a invité la presse à le rencontrer lundi à 11 heures. Entre temps, il aura tenu une nouvelle réunion d’urgence.

Que se passe-t-il? Que va-t-il décider? Une source évoque une interdiction de toute réunion de plus de cinq personnes, sauf réunion professionnelle et pour autant que les distances idoines soient respectées. Mais une autre évoque, s’appuyant sur «l’état de nécessité» induit par l’épidémie en cours, une demande aux habitants de ne plus sortir de leur domicile, sauf besoin impératif. Ce serait une mesure de confinement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.