Passer au contenu principal

Condamnée pour avoir accusé un homme de viol à la Servette

La femme écope d’un an de prison avec sursis. Soupçonné et détenu à tort, l'homme est rentré au Brésil.

Le palais de justice.
Le palais de justice.
archives Steeve Iuncker-Gomez

Les témoins sont unanimes. M., 45 ans, a un bon fond. Mais elle a «l’alcool mauvais», elle n’a pas toujours toute sa tête et parle trop. «La plus grande furie du quartier», selon un bistrotier auditionné par la justice, vient d’être condamnée à un an de prison, avec sursis, pour avoir accusé à tort un homme de viol dans une cave d’immeuble à la Servette.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.