Tous au concours d’art oratoire à Uni Bastions, ce vendredi dès 14h

Prix Michel NançozCette édition 2019 promet des joutes très relevées. Les sujets sont solides et inspirants.

Les participants du concours d'art oratoire, édition 2016, quand il avait encore lieu au Palais de Justice.

Les participants du concours d'art oratoire, édition 2016, quand il avait encore lieu au Palais de Justice. Image: GEORGES CABRERA/ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce vendredi 15 mars, dès 14 h, à l’heure où la jeunesse sera à nouveau dans la rue pour sauver notre climat, onze avocats stagiaires se disputeront dans l’aula d’Uni Bastions (salle B106 plus exactement) le concours d’art oratoire le plus attendu de l’année. Il porte le nom d’un illustre avocat, Michel Nançoz, l’un des plus grands orateurs du Barreau genevois du siècle passé. Mélomane et pianiste virtuose, Me Nançoz était connu pour ses qualités d’orateur, son courage et sa liberté.

Onze courageux candidats, donc, ont tiré au sort il y a dix jours leurs sujets et l’ordre de passage. Il leur reste une nuit pour réviser leur plaidoirie, trouver la chute qui fera mouche, l’amorce qui manque encore un peu de nerf. L’exercice est bref, quinze minutes maximum, les titres sont parfois longs ou volontairement lapidaires.

On a convoqué les grands esprits, sans oublier l’actualité récente. On discutera thèse et antithèse à propos de la phrase de Nietzsche: «Dans la vengeance et dans l’amour, la femme est plus barbare que l’homme.» On prendra le contre-pied de Boileau affirmant: «Qui vit content de peu possède toute chose.» Mais non: «Vous n’êtes pas d’accord: vous plaidez l’abondance.»

On croisera un juge qui s’endort et qu’il s’agira de défendre. Comme il faudra prendre la défense d’un célèbre couturier, Karl Lagerfeld, attaqué par les «gilets jaunes» et prévenu de provocation publique, pour avoir osé déclarer: «Mon plus grand luxe est de n'avoir à me justifier auprès de personne.»

Le dernier candidat de l'après-midi devra attendre son tour pendant plus de trois heures, mais son sujet est l'un des plus passionnants du jour. Citation: «Bertrand Périer a écrit La parole est un sport de combat. Mais, selon Marc Bonnant, le sport est vulgaire. La parole est-elle vulgaire? Vous réconciliez les deux orateurs.»

Les deux orateurs au prestige partagé seront présents dans le jury. Plutôt masculin, le jury: 0nze hommes pour seulement deux femmes. Même déséquilibre dans le cartel annoncé: neuf garçons pour deux filles. On se réjouit quand même. Olé!

Créé: 14.03.2019, 16h33

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...