Les comptes 2017 de la Ville étudiés en commission

FinancesLe Municipal a renvoyé lundi les comptes affichant un boni de 33,5 millions devant la commission des finances.

Á gauche, Daniel Sormanni, chef du groupe MCG, et à droite, Alfonso Gomez, des Verts.

Á gauche, Daniel Sormanni, chef du groupe MCG, et à droite, Alfonso Gomez, des Verts. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est dans une salle du Conseil municipal clairsemée que se sont déroulés, lundi soir, les débats concernant les comptes 2017 de la Ville de Genève. À croire que les PLR, les PDC et les socialistes présents avaient quelques affaires plus urgentes à discuter en coulisses. Telles que la préparation de leurs assemblées générales se tenant dans la soirée en vue du second tour de l’élection au Conseil d’État.

Le débat a été plutôt expéditif. Après moins d’une heure, la séance extraordinaire s’est achevée sur le vote du délibératif. Par 44 oui contre 23 non (du PLR et d’Ensemble à Gauche), les comptes 2017 qui affichent un boni de 33,5 millions ont été renvoyés pour un examen plus approfondi en commission des finances.

«Ce boni est un leurre»

Durant l’heure qui a précédé, la droite élargie n’a pas manqué de relever les points qu’elle juge sujets à controverses. Le chef de groupe MCG Daniel Sormanni estime ainsi que «la ministre des Finances (Ndlr: la conseillère administrative chargée des Finances PS, Sandrine Salerno) a beaucoup de chance. Car, chaque année, il y a des recettes extraordinaires qui lui permettent d’avoir des bonis!» Une référence aux 22,4 millions prélevés sur un fonds surdoté et intégrés aux recettes. Le PLR Rémy Burri poursuit sur cette lancée: «Ce boni est un leurre!»

La question des recettes des horodateurs que se disputent toujours la Ville et le Canton est ainsi revenue sur le tapis. À ce sujet, Sandrine Salerno a rappelé que «la question des horodateurs n’impacte pas les comptes puisque les 25,5 millions de recettes concernées sont comptabilisées dans les revenus mais aussi dans les charges».

De son côté, la PDC Anne Carron s’est inquiétée de l’augmentation de la dette. «Les investissements ont été élevés, c’est vrai. Mais le Canton fait mieux que la Ville puisqu’il investit lui aussi sans que sa dette n’augmente.» Rien de dramatique aux yeux de la cheffe de groupe PS Albane Schlechten, qui rappelle que «la collectivité est bien gérée. Les charges sont maîtrisées et la part d’autofinancement reste importante.»

«Sortir des positions dogmatiques»

De quoi inciter le Vert Alfonso Gomez à demander à la droite de «sortir des positions dogmatiques», rappelant au passage que «lorsque la population arbitre nos différends, elle vote contre les coupes (Ndlr: en juin 2016 et mars 2018)».

Autant d’arguments que les uns et les autres étayeront en commission des finances lors de l’examen des comptes 2017, mais aussi lors de la plénière à venir concernant le vote du budget 2018. Puisque, comme l’a rappelé la magistrate et comme annoncé dans nos colonnes, la commission des finances a accepté le budget 2018. Reste désormais à attendre le rapport de Daniel Sormanni pour que le débat budgétaire puisse se tenir en plénière. (TDG)

Créé: 17.04.2018, 08h20

Articles en relation

Les comptes 2017 affichent un boni de 33,5 millions

Finances La grande argentière souligne «la maîtrise des charges» tandis que la droite relève «un excédent construit sur des recettes artificielles ou fictives». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...