Passer au contenu principal

La Commune de Meyrin souhaite mettre deux femmes à l’honneur

Monique Bauer-Lagier et Renée Pellet pourraient bientôt avoir un chemin et une place à leur nom.

Monique Bauer-Lagier, élue en novembre 1979 conseillère aux États. À ses côtés son collègue vaudois, Hubert Reymond.
Monique Bauer-Lagier, élue en novembre 1979 conseillère aux États. À ses côtés son collègue vaudois, Hubert Reymond.
ASL

La vague violette du 14 juin, quand des centaines de milliers de femmes ont défilé un peu partout en Suisse, n’a pas fini de déferler. Et Meyrin veut apporter sa contribution, sous la forme d’une meilleure représentation féminine dans la nomenclature de ses artères. À la demande du Service cantonal de la mensuration officielle, la Commune doit en effet dénommer un parc et un chemin qui n’avaient jusqu’à présent pas de nom. Inspiré par le projet «100Elles», qui vise à rendre visibles cent femmes emblématiques de Genève (lire en page 6), l’Exécutif désire mettre deux Meyrinoises à l’honneur: Monique Bauer-Lagier et Renée Pellet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.