Le comité de soutien mobilise 600 personnes

Affaire Tariq RamadanDes citoyens de tout bord politique et de toute religion se dressent pour protéger les femmes qui ont osé briser l’omerta.

«Tous les partis politiques, toutes les religions, tous les âges sont représentés dans ce comité», explique Anne Marie von Arx, l’une de ses initiatrices.

«Tous les partis politiques, toutes les religions, tous les âges sont représentés dans ce comité», explique Anne Marie von Arx, l’une de ses initiatrices. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Plus de 600 personnes se sont déjà mobilisées en dix jours. C’est extraordinaire!» Anne Marie von Arx n’en revient pas. Les inscriptions affluent depuis que la députée PDC a lancé, avec l’ancienne conseillère nationale Verte Fabienne Bugnon, un comité de soutien aux anciennes élèves abusées par Tariq Ramadan. Cette initiative citoyenne revêt, pour l’heure, une simple portée symbolique.

«Tous les partis politiques, toutes les religions, tous les âges sont représentés dans ce comité, comprenant notamment des maires de commune. C’est un souffle d’espoir pour les femmes qui ont subi le comportement du professeur Tariq Ramadan, mais aussi pour toutes les victimes d’abus», souligne Anne Marie von Arx, spécialiste de la lutte contre la traite des êtres humains.

Prêts à réagir si besoin

Tout est parti des propos de Me Marc Bonnant, l’un des défenseurs de Tariq Ramadan en Suisse. Le ténor du Barreau genevois a affirmé dans notre journal vouloir porter plainte contre X pour diffamation afin de «débusquer les quatre accusatrices». Référence faite aux anciennes élèves genevoises du professeur Tariq Ramadan qui ont dénoncé le 4 novembre, dans nos colonnes, ses abus sous différentes formes. Face à des «manœuvres d’intimidation», ce mouvement de soutien se dresse aujourd’hui comme un rempart. «Nous sommes au service de la parole des victimes. Nous sommes prêts à réagir s’il se passe quoi que ce soit», souligne Anne Marie von Arx.

«Elles ne sont plus seules»

Quels sont les objectifs du comité? Soutenir plus largement la parole de toute victime et favoriser la prévention. «Nous voulons dire aux femmes qu’elles ne doivent pas avoir peur et qu’elles ne sont plus seules.» S’agit-il d’un encouragement à porter plainte, une action pénale étant toujours possible malgré une prescription? «Une parole non judiciarisée a déjà une portée symbolique forte et favorise la prévention, relève Anne Marie von Arx. Mais il faut aller plus loin, en déposant plainte, sachant qu’une victime n’est jamais seule. Plusieurs dispositifs existent pour la soutenir, comme l’association d’aide aux victimes d’infractions (Lavi).»

Contactée par une personne affirmant avoir souffert il y a plusieurs années du prédicateur musulman, la Genevoise l’a redirigée vers les bonnes instances. «Si cet élan citoyen peut encourager des personnes, des victimes et même des témoins, à sortir de l’emprise et de l’humiliation d’un prédateur, alors ce comité aura déjà servi à quelque chose», poursuit Anne Marie von Arx.

Contacté vendredi, Me Bonnant ne souhaite plus s’exprimer, pour l’instant. (TDG)

Créé: 20.11.2017, 19h14

Articles en relation

«Alerté, j’avais mis en garde le professeur Tariq Ramadan»

Affaire Ramadan L’ancien directeur du Collège de Saussure avait confronté l'enseignant aux accusations, au début des années 90. Plus...

Un comité est lancé pour soutenir les anciennes élèves abusées

Affaire Ramadan Les propos de Me Bonnant, avocat de Tariq Ramadan, sidèrent des personnes qui veulent soutenir les victimes. Plus...

Jean-Michel Bugnion: Le piège de la séduction

Blogs saisissants Alexandre de Senarclens: Le Cartel intersyndical est-il encore un partenaire de négociation? Gorgui Ndoye: Sur Tariq Ramadan, que la lumière se fasse...! Xavier Comtesse: Horlogerie: vers la fin de Baselworld? Charles Selleger: Mode d'élection au Conseil fédéral... Plus...

Anne Emery-Torracinta réagit à l’affaire Tariq Ramadan

Abus sexuels La responsable du DIP dit être extrêmement choquée «si les faits sont avérés» et rappelle les règles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...