Collonge-Bellerive au chevet d’un site fantôme

Élections municipales 2020L’avenir d’un immense bâtiment représente l’enjeu essentiel d’une commune politiquement tranquille.

Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La direction politique de la commune? Réglée comme du papier à musique. À Collonge-Bellerive, la PLR Francine de Planta sera remplacée par une autre PLR, Carole Lapaire. Elle sera escortée par les sortants Marcel Göhring (PLR) et Philippe Thorens (PDC). Trois postes, trois candidats: l’élection de l’Exécutif sera tacite.

Au Conseil municipal, deux formations vont essayer de se glisser au sein de ce bastion bicolore: les Vert’libéraux et la gauche, représentés par trois socialistes et un indépendant. Les Verts brillent par leur absence, malgré leur bon score local aux élections fédérales.

L’avenir d’un énorme bâtiment, autrefois exploité par le géant britannique Reuters, est l’enjeu majeur des cinq ans à venir. Les nouveaux propriétaires du site étudient toujours diverses variantes en vue de rentabiliser ce vaste espace bordant la route de Thonon. À ce stade, aucun plan précis n’est prêt, indique Nadia Passet. Leur société est présidée par l’homme d’affaires Wahbé Tamari. Désormais résident à Beyrouth, ce Genevois a fait fortune dans la banque, le négoce de café et l’immobilier.

Si les nouveaux candidats avaient une baguette magique, que feraient-ils de ce site? Les Vert’libéraux s’accordent à dire que cet espace doit accueillir à la fois des multinationales, des PME et des start-up. «Nous voulons concilier économie et écologie», résume Julien Levy. Sa collègue Jasmine Gage garderait un des trois bâtiments pour installer des installations sportives et artistiques. De son côté, la socialiste Paola di Romano imagine créer un lieu de rencontre pour les jeunes (café, bar, boîte de nuit) ou un centre culturel (bibliothèque, ludothèque), voire une piscine couverte.

Alors que le site de Reuters prend chaque mois davantage l’allure d’un vaisseau fantôme, cette commune abrite un autre pôle. Celui des terrains de la Pallanterie, qu’elle partage avec sa voisine de Meinier. Cette zone gérée par Moreno Sella est très demandée: les 45 entreprises du pôle représentent 1000 emplois. Dans huit ans, près de 3000 personnes pourraient travailler à la Pallanterie.

Créé: 03.02.2020, 07h01

Les chiffres

Population: 8294 habitants.

Sièges à pourvoir: 23 sièges au Conseil municipal et 3 au Conseil administratif.

Dépense/hab. par année: 3685 francs.

Budget 2020: 34,6 millions.

Articles en relation

Les enjeux des élections genevoises, commune par commune

Municipales 2020 Ce printemps, vous élirez vos représentants communaux pour les cinq prochaines années. Retrouvez tous nos articles en lien avec le scrutin qui vous concerne. Plus...

Cartigny continue à couler des jours heureux

Commune par commune (2/12) Le trio féminin a la tête de la mairie fait l’unanimité depuis huit ans. Plus...

Maire d’Anières, Antoine Barde a jeté l’éponge

Commune par commune 2/12 C’est un PLR divisé qui fera campagne. Plus...

À Pregny-Chambésy, deux petits défient l’ogre PLR

Commune par commune 2/12 Le PLR va-t-il conserver sa domination au soir du 15 mars? C’est l’un des enjeux de ces élections. Plus...

Céligny s’apprête à vivre de grands changements

Commune par commune (1/12) L’enclave genevoise aura bientôt un nouveau maire et deux conseillers municipaux de plus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...