En colère, un chauffeur des TPG tue un piéton

JusticeFurieux contre une automobiliste et sous l’emprise du cannabis, il a perdu ses nerfs. Procès.

C’est le chauffeur de la ligne 6 qui avait provoqué ce dramatique accident peu avant Noël.

C’est le chauffeur de la ligne 6 qui avait provoqué ce dramatique accident peu avant Noël. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’était peu avant Noël, il se trouvait avec son épouse en ville lorsqu’il a décidé de passer par la boutique Nespresso de la place des Florentins. Il traversait la rue d’Italie, le trolleybus l’a happé. «Il a été broyé par un monstre de métal de 20 tonnes», indique l’avocat Philippe Juvet. L’accident s’est déroulé le 19 décembre 2011 à Rive. Il a profondément choqué les passagers du bus 6 et les badauds. Le soir même, la victime, un père de famille de 46 ans, succombait à ses blessures aux HUG.

Conductrice agaçante

Après plus de trois ans de procédure, le Tribunal de police s’est enfin penché sur cette affaire la semaine dernière. Le procureur Marco Rossier a réclamé 18 mois de prison avec sursis à l’encontre du conducteur de bus, pour homicide par négligence et conduite en état d’incapacité.

Ce 19 décembre, tout commence à la rue du Rhône. Le trolleybus est obligé de s’arrêter une première fois à cause d’une Golf grise qui s’arrête devant lui pour permettre à la passagère de descendre, d’entrer dans un magasin afin de donner des cadeaux de Noël, avant de remonter dans le véhicule.

Enervé, le chauffeur de bus klaxonne. La Golf redémarre mais le même manège se répète un peu plus loin, à l’angle de la rue d’Italie. Cette fois, le chauffeur ouvre sa porte et lance sèchement à la conductrice: «Est-ce que vous pensez que vous êtes bien parquée?» Selon un témoin, il aurait plutôt dit: «Si vous ne vous poussez pas, c’est moi qui vous pousse!»

Un peu effrayée, la conductrice avance un peu. Pas assez selon le conducteur qui n’arrive pas à prendre son virage vers la rue d’Italie. «Alors, il a appuyé sur l’accélérateur dans un excès de rage, souligne Me Philippe Rouiller, avocat de la veuve. Il voulait montrer à la conductrice qui était le patron sur cette route.» Résultat: la Golf, éjectée, entre en collision avec la voiture qui la précède. Au même moment, un piéton qui traverse la chaussée est littéralement «coincé et compressé entre le bus et la voiture, il finit par se faire rouler dessus…» décrit l’avocat.

Les passagers ont l’habitude d’observer des conducteurs énervés, note le procureur, «mais c’est la première fois qu’ils voient l’un d’eux perdre complètement ses nerfs et foncer contre une voiture». Pourquoi? Il y a certes l’agacement provoqué par l’attitude «excessivement nonchalante» de la conductrice. Mais également un taux de THC largement supérieur à la limite tolérée. Normalement, le prévenu n’aurait pas dû prendre le volant. Il admet avoir fumé des joints quelques jours avant l’accident, durant son congé. Pour le procureur, le produit peut conduire à des réactions disproportionnées: «J’ai beaucoup de procédures avec de gentils fumeurs de cannabis qui tout à coup pètent un câble!»

Me Philippe Rouiller s’en prend aux TPG qui ne pratiquent pas de contrôles inopinés sur leurs conducteurs. Le défunt laisse une veuve et une orpheline. «Je me mets à la place de cette famille, dit le prévenu. De cette gamine qui grandit sans son père. Moi aussi j’ai vécu ça, j’ai perdu mon père dans un accident quand j’avais 6 ans.» Depuis le drame, il ne travaille plus aux TPG et ne peut même plus prendre le volant. Il a voulu se suicider.

Dix-huit mois de prison

Pourtant, s’il reconnaît sa responsabilité dans l’accident, il ne reconnaît pas sa culpabilité au sens pénal du terme. Son avocate, Me Yaël Hayat, plaide l’acquittement pour l’homicide par négligence. «Mon client n’a pas le profil du conducteur fou! Il a voulu coller à la conductrice de la Golf pour lui faire comprendre qu’elle devait se décaler. Il allait au pas, 8 km/h, et n’a pas vu le piéton qui a surgi hors du passage piéton.» Mais la juge a estimé que le chauffeur était coupable d’homicide par négligence et de conduite en état d’incapacité à cause du cannabis: 18 mois de prison avec sursis.

Créé: 09.02.2015, 18h36

TPG attaqués

Forts de leur victoire sur le plan pénal, Mes Juvet et Rouiller, avocats de la fille et de la veuve du piéton décédé, vont attaquer les TPG sur le plan civil et réclamer des dommages et intérêts. «La responsabilité des Transports publics genevois est engagée parce qu’ils sont les détenteurs du véhicule, explique Me Juvet. Le fait de ne pas procéder à des contrôles inopinés pour détecter une éventuelle prise de substance toxique des conducteurs est assez inadéquat de la part d’une entreprise avec une telle responsabilité.» Me Rouiller va notamment réclamer 1,8 million de francs pour la perte de soutien que constitue la mort de la victime pour sa famille.
  

Articles en relation

Un chauffeur des TPG poursuivi pour homicide

Accident mortel Le conducteur a percuté l’automne dernier une jeune cycliste à la Jonction. Il ne l’avait pas vue passer. Plus...

Accident entre un scooter et un bus des TPG

Chêne-Bougeries Une collision s’est produite jeudi en fin d’après-midi sur la route de Malagnou. Plus...

Un chauffeur coincé sous un tram à Carouge

Grave accident Une camionnette a heurté un tram de la ligne 12. Le conducteur de l'utilitaire a été éjecté de l'habitacle puis traîné par le tram. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...