Passer au contenu principal

Deshusses tire le portrait de sa première classe de migrants

Ils s'appelaient Chaban, Memet, Yusar, Cicero. C'était en 1985 au foyer d'Anières. Une réédition émouvante.

Daniel Deshusses a écrit un livre sur ses années d’enseignement.
Daniel Deshusses a écrit un livre sur ses années d’enseignement.
Laurent Guiraud

«Il y a ceux qui claquent les portes, ceux qui s’avancent en silence. Il y a ceux qui vivent en peignoir de bain, celles qui portent le tchador, celles qui rouspètent, celles qui rient et celles qui ne pourront plus jamais sourire. Et puis, il y a eu Chaban, Memet, Yusar, Cicero.» Tous sont passés entre les murs du foyer d’accueil pour requérants d’asile d’Anières qui a hébergé la première classe d’accueil pratique pour les élèves migrants allophones en 1985. Aujourd’hui, il existe une quinzaine de classes de ce type.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.