Passer au contenu principal

«Avec ce clitoris géant, je me suis senti pris en otage»

Au 1er août, la Ville a fait la promotion des questions de genre. Sans annoncer la couleur, se plaint un lecteur.

Un tel «château» gonflable (notre photo) avait été monté pour la «Nuit de la science» à la Perle du Lac, en juillet 2018.
Un tel «château» gonflable (notre photo) avait été monté pour la «Nuit de la science» à la Perle du Lac, en juillet 2018.
Magali Girardin

Lampions, saucisses et discours officiels. C’était le programme auquel s’attendait Jean en venant au parc La Grange assister au 1er août de la Ville de Genève. Mais cet habitant des Pâquis, la quarantaine, a un peu déchanté. «Je suis venu avec ma fille âgée de 8 ans. Ils annonçaient un «château gonflable». En fait, il s’agissait d’un clitoris géant, avec des panneaux explicatifs posés aux alentours.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.