Clé-de-Rive: le vote remis en question

Ville de GenèveAprès le feu vert à la zone piétonne et au parking, trois partis de gauche ont déposé un recours. Ils estiment que la procédure n’a pas été suivie.

Le projet prévoit une zone piétonne dans le quartier de Rive et un parking souterrain.

Le projet prévoit une zone piétonne dans le quartier de Rive et un parking souterrain. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les bisbilles autour du dossier Clé-de-Rive, qui prévoit une zone piétonne assortie d’un parking de 500 places, ne sont pas encore finies, et de loin. Après le vote du projet, mercredi dernier, l’annonce d’un référendum par la gauche a été immédiate. Mais la polémique enfle non seulement sur le fond, mais aussi sur la forme: un recours a été déposé au Service des affaires communales (Safco) dans la foulée du vote de cet aménagement, véritable poids lourd de la législature.

Les trois partis de l’Alternative – Ensemble à Gauche, les Verts et les socialistes – ont en effet décidé de déposer un recours contre le vote, suite à ce qu’ils considèrent comme un vice de procédure. Ils estiment en effet que le règlement du Conseil municipal n’a pas été respecté. Pour le comprendre, il faut revenir à ladite séance: l’ambiance est déjà électrique, vu les fronts opposés, lorsqu’une motion d’ordre est déposée par la droite. Celle-ci demande que les discussions s’accélèrent en limitant les prises de parole par parti. L’idée passe la rampe, malgré l’opposition de la gauche. Alors que le troisième débat est demandé et accepté, la présidente Marie-Pierre Theubet annonce sereinement que la suite des discussions aura lieu le 3 décembre, lors de la prochaine session plénière. En bref, la suite au prochain épisode.

Flottement et tollé

Mais cette attente déplaît à la droite élargie (PLR, PDC, MCG, UDC), qui fait voter une nouvelle motion d’ordre afin que les discussions démarrent dans la foulée. Après un moment de flottement, une interruption de séance et un peu de brouhaha, la motion est votée malgré un tollé et le débat a lieu en deuxième partie de soirée. Le vote final intervient en toute fin de séance. Ce sera un feu vert à la zone piétonne de Rive, par 41 oui, une abstention et 33 non.

Or, la gauche estime qu’il n’appartenait qu’à la présidente de trancher la date du débat, et pas au plénum. Selon ces élus, rien ne l’obligeait à se plier aux demandes de la droite. D’où le recours, qui sollicite le Safco pour trancher. Les recourants s’appuient notamment sur le règlement du Conseil municipal, qui stipule que «la date de cette séance est fixée par le président ou la présidente».

Si le recours est accepté par le Safco, la mise en œuvre du projet sera gelée et donc repoussée. Mais le contexte laisse peu de place à la surprise: en cas de nouveau vote, le projet passera probablement à nouveau la rampe, vu la position majoritaire de la droite élargie. Un référendum sera donc lancé, quoi qu’il advienne: ses auteurs auront quarante jours pour récolter 3200 signatures, soit jusqu’au 13 janvier en tenant compte des vacances.

Rappelons que Clé-de-Rive prévoit l’aménagement d’une zone piétonne autour de la rue Pierre-Fatio, étroitement liée à la construction d’un parking en sous-sol afin de compenser la perte de places de stationnement en surface. Ses opposants estiment que le projet ne donnera pas une vraie priorité aux piétons et que l’ouvrage souterrain sera un «aspirateur à voitures». Ils craignent également un report du trafic sur des artères adjacentes déjà encombrées et un manque de places de parc à des tarifs abordables pour les riverains. Au contraire, les partisans de cet aménagement se réjouissent que les rues de l’hypercentre-ville soient débarrassées des voitures et estiment qu’il apportera une meilleure qualité de vie aux habitants du quartier.

La parcelle de la discorde

Ce n’est pas la première fois qu’un vote est sujet à polémique en Ville de Genève. Une parcelle de 300 mètres carrés vendue par la Commune à des promoteurs privés a provoqué des remous pendant plusieurs mois cette année. Courant juin, les élus avaient voté contre, puis pour, suite au retrait d’un amendement. Une fois l’affaire portée devant le Safco, le Conseil d’État a décidé d’annuler la vente. Cet automne, le Conseil municipal était censé se prononcer sur le sujet une cinquième fois. La vente a finalement été acceptée. Ici aussi, l’histoire pourrait se poursuivre de la même manière, car un recours pourrait prochainement être déposé.

Créé: 20.11.2019, 19h50

Articles en relation

Parking Clé-de-Rive: les élus donnent leur feu vert à la zone piétonne

Ville de Genève Le Conseil Municipal a donné son feu vert au projet Clé-de-Rive. La gauche annonce un référendum. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ouverture du forum de Davos
Plus...