Passer au contenu principal

Cinq cents ans après, Genève vaut bien une messe

Une messe sera célébrée à Saint-Pierre le 29 février. Cet événement marque-t-il un nouveau pas vers l’œcuménisme?

«Ce genre d’événement permet aux Églises de donner une bonne image d’elles-mêmes», explique Jörg Stolz, sociologue des religions.
«Ce genre d’événement permet aux Églises de donner une bonne image d’elles-mêmes», explique Jörg Stolz, sociologue des religions.
Steeve Iuncker-Gomez

«Symboliquement, c’est très fort, surtout après tout ce temps», affirme Jörg Stolz, professeur de sociologie des religions. La messe catholique qui aura lieu le samedi 29 février, à la cathédrale Saint-Pierre, est une première depuis que l’édifice est aux mains des protestants suite à la Réforme de 1536. Que signifie-t-elle?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.