Exclue de l’UDC, Christina Meissner dit sa colère

PolémiqueLa vice-présidente du Grand Conseil ne fait plus partie de l'UDC. Une assemblée générale du parti l'a décidé lundi soir.

Christina Meissner

Christina Meissner Image: L. Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Réunie lundi soir à Meyrin, une assemblée générale extraordinaire de l’UDC a confirmé la décision d’exclusion prise le 28 avril par le comité directeur contre Christina Meissner. «Une large majorité des membres, selon un communiqué du parti, a estimé que la faute qui lui est reprochée est d’une gravité telle que l’exclusion est appropriée.»

Sur le fond, la faute qui est reprochée à la députée est d’avoir accepté, le 25 février, d’être présentée à l’élection de la vice-présidence du Grand Conseil par Ensemble à Gauche. En contradiction avec le choix du groupe UDC, qui avait décidé que la place revenait à Patrick Lussi, quand bien même la fonction de deuxième vice-présidente de Christina Meissner aurait dû la favoriser. Le comité directeur avait prononcé son exclusion un mois plus tard, mais Christina Meissner avait recouru contre cette décision.

«C'était une mascarade»

Lundi, la désormais ex-UDC a pu présenter sa version des faits devant l’assemblée, avant que la salle ne débatte de la question. Une procédure qu’elle conteste aujourd’hui. «Même dans les pires procès, l’accusé a le droit d’être présent durant l’ensemble des débats, explique-t-elle. Cette assemblée n’était qu’une mascarade organisée pour confirmer la décision du comité directeur.»

Se disant écœurée, Christina Meissner affirme prendre son exclusion par le comité directeur comme une libération: «C’est un soulagement de s’éloigner de telles personnes qui ont montré leur vrai visage ce soir-là, celui de la haine. Je vais profiter de la pause estivale pour me ressourcer. Je me concentrerai à la rentrée sur le mandat de vice-présidence que le Grand Conseil m’a confié.»

«Un moment particulièrement difficile»

De son côté, l’UDC commente ainsi la décision prise lundi soir: «Il est ainsi rappelé que l’UDC Genève n’entend pas créer de précédent avec le cas Meissner et n’acceptera en aucune manière qu’un de ses membres élus ne respecte pas les statuts ou règlements, qu’il a par ailleurs validés lors de sa candidature.»

Marc Fuhrmann, président depuis avril de la section, précise que l’exclusion a été acceptée par environ deux tiers des voix. «C’est un moment particulièrement difficile à vivre, reconnaît-il. Il n’y a rien de pire dans la vie d’un parti que d’exclure l’un des siens.»

Le président assure avoir tout tenté pour apaiser les choses, ajoutant que Christina Meissner a décliné ses propositions. «Le résultat est clair et j’en suis satisfait, poursuit-il. Nous pouvons maintenant aller à nouveau de l’avant.» (TDG)

Créé: 28.06.2016, 10h31

Articles en relation

Future exclue de l’UDC, Christina Meissner livre ses quatre vérités

Interview Une assemblée générale de l’UDC se prononcera lundi soir sur l’exclusion du parti de la vice-présidente du Grand Conseil. Plus...

Christina Meissner, Mère Hérisson, ange déchu de l’UDC

Portrait Au début de mars, la députée a été exclue de son parti pour avoir «comploté contre les siens». Plus...

«Elle a comploté pour son élection»

Politique Christina Meissner est coupable d’avoir manœuvré pour son élection au Grand Conseil, estime la présidente du parti, Céline Amaudruz. Plus...

Christina Meissner exclue de l'UDC

Politique Le comité directeur a décidé ce matin d'exclure la députée et vice-présidente du Grand Conseil. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...