Passer au contenu principal

Une chorale s'improvise sur des balcons de Saint-Jean

Depuis dimanche, des locataires se retrouvent tous les soirs à 18h pour chanter.

Des ustensiles de cuisine en guise de maracasses, une sono dans une casserole pour amplifier le son et des paroles scotchées au bas de l'immeuble. Depuis dimanche, tous les soirs à 18h, les locataires de la rotonde de Braillard à Saint-Jean improvisent une chorale depuis leurs balcons pour lutter contre la morosité ambiante. «C'est une manière de créer du lien social à distance», explique une locataire, faisant référence aux mesures de confinement édictées par les autorités pour limiter la propagation du Coronavirus.

Mardi soir, ils étaient une cinquantaine à entonner «Allez viens, je t'emmène au vent» de Louise Attaque dans une bonne humeur communicative. L'idée est partie des initiatives du genre lancées en Italie et en Espagne. «Une personne a posté une vidéo sur le groupe Whatsapp des habitants de l'immeuble et nous nous sommes dits qu'il fallait que nous fassions la même chose», détaillent les chanteurs.

Avec sa forme arrondie, la rotonde de Braillard a la forme parfaite d'un choeur. Chaque jour, la masse de chanteurs s'étoffe. Les chansons, elles, varient quotidiennement. Sur le groupe Whatsapp, les propositions fusent. Le choix est arrêté le matin. Au programme de ces prochains soirs: Edith Piaf, Etienne Daho ou encore Queen.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.