À Chêne-Bourg, on inaugure le parking des mille galères

CEVAUn chantier en forme de tour de force se termine près de la gare de la commune. Le stationnement n’ouvrira à 100% qu’en mai.

Les alentours de la gare de Chêne-bourg tels que représentés en 2015.

Les alentours de la gare de Chêne-bourg tels que représentés en 2015. Image: Bureau Group8

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je pourrais écrire un livre sur ce chantier!» Entre deux appels sur son téléphone qui sonne sans cesse, Ileana Ormas narre l’aventure qui a occupé une grande place dans sa vie ces dernières années. Construire un parking. Cela vous semble banal pour une ingénieure civile? Ce ne l’est pas.

Inauguré ce lundi, le nouveau stationnement de la gare de Chêne-Bourg ne sera entièrement mis en service qu’au mois de mai. Mais ce n’est pas faute d’avoir travaillé dur. L’ouvrage a surmonté une multitude d’écueils depuis le lancement de ce chantier par la Fondation des parkings, il y a un peu plus de deux ans.

La complexité de l’ouvrage doit beaucoup au cumul de chantiers simultanés qui se sont déroulés sur une parcelle relativement exiguë où doivent se réaliser, en plus du parking et de la gare CEVA, une tour de logement de 20 niveaux, une voie verte et des espaces publics. Ce n’est pas tout. La construction d’un immeuble d’habitation vient de démarrer au-dessus du parking (d’où le fait que quatre de ses cinq niveaux ne seront accessibles qu’en mai). Et un autre édifice, juché sur un centre commercial, attend encore de voir son chantier démarrer.

C’est comme si vous gériez un carrefour en trois dimensions

Ileana Ormas, Ingénieure

La galère était donc programmée. Et galère il y a eu. Comme il fallait laisser un accès à une entreprise voisine, on a d’abord dû rogner sur le périmètre prévu et donc réduire le parking, mais sans rogner ses capacités.

Une fois cet exploit accompli, on a pu se mettre au travail. «Mais pour des raisons de planning et de coordination, il a été impossible de trouver un emplacement pour installer notre centrale à béton, relate Ileana Ormas. On a dû se faire livrer de l’extérieur des milliers de mètres cube de béton par des centaines de camions toupies.» Ceci alors que d’autres centaines de camions avaient été nécessaires pour évacuer les 70000mètres cubes de terrain excavé dans un sol malcommode, tantôt gorgé d’eau, tantôt argileux et collant.

Voilà pour le sous-sol. Mais en l’air, les ennuis volaient aussi en escadrille. Le parking nécessitait deux grues, dont une assez haute pour ne pas se heurter à la tour qui poussait juste à côté. Comptez 80 mètres de hauteur (et ajoutez-y les 17 mètres de profondeur de la fouille si vous aimez le vertige). Considérez que la tour a besoin de sa propre grue, qu’il vous est interdit de faire passer des charges au-dessus du chantier de la gare et tâchez d’éviter les collisions. «C’est comme si vous deviez gérer un carrefour en trois dimensions», illustre l’ingénieure.

Pour tenir le planning, le chantier a subi des mesures d’accélération, autres sources de complexité. En fin de travaux, le démontage des grues a constitué une nouvelle épreuve dans ce site bondé. On a envisagé un héliportage. Impossible, faute d’hélicoptère assez puissant. Il a fallu squatter deux parcelles voisines pour installer les engins de démontage.

Miracle: le timing et le budget sont tenus. Le résultat final est un parking de 505 places (plus 130 cases pour motos) qui aura coûté 33,8millions de francs taxes comprises (soit 67000francs la place, un prix supérieur à la moyenne). En prime, ses WC seront accessibles pour les usagers de la gare. Quant au stationnement, il y sera mutualisé: on mise sur le fait que les places prises en journée par les pendulaires ou visiteurs pourront être occupées le soir par les habitants.

Créé: 02.12.2019, 16h35

Articles en relation

Des arbres plantés à Chêne-Bourg

Genève À moins de vingt jours de l’arrivée du Léman Express, des écoliers ont contribué à la mise en terre d’ormes du Japon. Plus...

Comment les urbanistes des gares CEVA fleurissent le béton

Vidéo Les responsables de l'aménagement détaillent leurs efforts pour végétaliser et humaniser des sites a priori très minéraux et utilitaires. Il leur a parfois fallu déjouer de fortes contraintes. Plus...

Comment la mobilité façonne les Trois-Chêne

Leman Express Avec l’arrivée prochaine du CEVA, la région est en train de changer de visage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mayor et Queloz reçoivent leur prix Nobel à Stockholm
Plus...