Passer au contenu principal

Un chantier du CERN troublé par des gens du voyage

Le centre de recherche a préféré interrompre provisoirement les travaux pour «sécuriser les personnes et le matériel».

DR

Les travaux d’amélioration du Grand collisionneur d’hadrons (LCH) ont été temporairement interrompus. Plusieurs incivilités ont été constatées ces derniers jours sur le chantier situé à côté d’une aire réservée aux gens du voyage à Prévessin-Moëns, informe ce vendredi «Le Dauphiné libéré». Pour «sécuriser le matériel et les personnes», le CERN a préféré stopper le chantier quelques jours, le temps d’évaluer la situation avec les autorités compétentes, précise Arnaud Marsollier, porte-parole du centre de recherche européen.

Les faits rapportés ne sont pas anodins. Selon le quotidien français, les ouvriers ont vu leur préfabriqué incendié, deux pelleteuses brûlées et deux de leurs grues volées. Jeudi, vers 18 h, la violence serait encore montée d’un cran. Les deux agents de sécurité, missionnés par le CERN pour surveiller le matériel du chantier, auraient été agressés par un membre de la communauté des gens du voyage. Ce dernier les aurait menacés en tirant en l’air devant eux avec un fusil à pompe.

Les travaux préparatoires pour l’installation d’un nouveau transformateur empiètent sur le périmètre initial mis à disposition des gens du voyage par la commune et occupé par une cinquantaine de caravanes. «Mais un espace supplémentaire leur a été fourni pour compenser la perte», souligne le porte-parole du centre. Il espère que le chantier pourra redémarrer dans le courant de la semaine prochaine.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.