Passer au contenu principal

La chaleur du lac profite aux puces de canards

Ces parasites prolifèrent plus rapidement lorsque l’eau est chaude. Les risques de dermatite du baigneur sont plus élevés en ce moment. Conseils.

Vue microscopique d'une puce de canard.
Vue microscopique d'une puce de canard.
CYBERPHOTO

La canicule ne profite pas qu’aux vendeurs de glace. Les cercaires, ces parasites appelés puces de canard, apprécient les hautes températures actuelles du lac Léman. Avec une eau qui avoisine les 24°C par endroits, les sympathiques bestioles ont un cycle de développement plus rapide et sont de ce fait nombreuses.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.