CEVA: le sol se soulève, des garages sont évacués

Chantier du siècleLes travaux du tunnel de Champel ont commencé. Sept garages ont été évacués pour des raisons de sécurité.

1.	Des fissures existantes sur des garages situés à l’arrière de la rue Henri-Mussard se sont élargies en raison des travaux du tunnel de Champel.

1. Des fissures existantes sur des garages situés à l’arrière de la rue Henri-Mussard se sont élargies en raison des travaux du tunnel de Champel. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un drôle de champignon géant quadrille le secteur truffé de capteurs. Cette station de relevés surveille en permanence une cour accueillant une vingtaine de vieux garages, au milieu d’immeubles d’habitation, de deux écoles et d’une société de gestion de fortune. C’est ici, entre l’avenue Théodore-Weber et la rue Henri-Mussard, que deux incidents se sont produits ces dernières semaines, selon nos informations. En cause: le début des travaux du tunnel de Champel sur la liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse (CEVA), le chantier du siècle pour Genève.

«Les pompiers, la police, des gens du CEVA sont intervenus au mois de juin parce que du ciment liquide a jailli du sol dans un box. Il y en avait partout dans la cour et une voiture a eu les roues prises dedans. Heureusement, elle a pu être nettoyée rapidement», raconte un commerçant. L’incident s’est produit alors que sous terre, les ouvriers du CEVA injectaient du ciment pour créer une voûte de soutènement indispensable pour la creuse du tunnel. Un autre phénomène moins spectaculaire mais plus inquiétant s’est produit à la fin du mois d’août. «Le terrain a bougé et a accentué des fissures dans plusieurs garages, explique Me Jean-Marc Siegrist, avocat des deux propriétaires de la parcelle concernée. Une fente importante est même apparue à l’intérieur d’un box et a nécessité la pose d’une poutrelle.»

Ordre a été donné par le service du droit foncier des CFF, maître d’ouvrage avec le Canton, d’évacuer dès le lendemain sept garages. Il a fallu avertir les locataires, trouver des solutions de repli. L’un d’eux a dû utiliser un parking voisin et certains ont transféré leurs affaires dans un container mis à leur disposition.

«Les ingénieurs du CEVA ont constaté que les garages avaient passablement bougé, alors que des représentants des CFF affirmaient que ce n’était pas grave, relate Me Siegrist. Ce double langage est particulièrement énervant.» Et de poursuivre: «Nos rapports avec les CFF commencent à se tendre car ils se montrent désinvoltes.» De leur côté, les CFF assurent avoir «immédiatement pris les mesures qui s’imposaient», rétorque leur porte-parole Jean-Philippe Schmidt, soulignant que tout a été mis en place depuis le début pour surveiller les secteurs sensibles.

Développement dans nos éditions imprimées, internet et iPad du 25 septembre. (TDG)

Créé: 25.09.2014, 08h15

Dossiers

Articles en relation

Une entreprise locale choisie pour un chantier du CEVA

Haltes ferrovaires Les CFF ont attribué à l'entreprise Belloni des travaux du second œuvre pour un montant de plus de 10 millions. Plus...

CEVA: les rames des  CFF seront suisses

Ferroviaire Plébiscité par le  Conseil d’Etat, le constructeur suisse Stadler défend ses options face aux députés genevois. Plus...

Coûts, gestion: deux audits passent le CEVA au crible

Enquêtes Des rapports confidentiels décernent des bons points au «chantier du siècle». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...