CEVA: l’État retoqué par les patrons et les syndicats

GenèveDes commissions paritaires ont refusé que les ouvriers travaillent les samedis pour rattraper des retards.

Le chantier du parking de la gare CEVA de Chêne-Bourg (ici en novembre dernier) a pris du retard.

Le chantier du parking de la gare CEVA de Chêne-Bourg (ici en novembre dernier) a pris du retard. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Essayé, pas pu! L’État voulait faire travailler les ouvriers tous les samedis jusqu’en juillet sur un des chantiers du CEVA, celui du parking de la gare de Chêne-Bourg. Il s’agissait de rattraper le retard pris sur le calendrier, mais c’est niet. Les commissions paritaires du gros œuvre et de la métallurgie, composées de représentants du patronat et des syndicats, ont refusé de déroger à la convention collective de travail.

Le syndicat Unia se réjouit que le Département des infrastructures (DI) ait été rappelé à l’ordre mais il craint une dérive. «L’État est le garant des standards qui s’appliquent sur les chantiers en matière de protection des travailleurs, relève le secrétaire syndical Yves Mugny. Or, il oublie ces standards quand c’est lui-même qui est le maître d’ouvrage. On ne peut pas combler le retard d’un chantier au détriment des travailleurs!» Son collègue José Sebastiao souligne que ce n’est pas pour rien que le travail est en principe proscrit le week-end dans la construction: «Ce sont des métiers pénibles physiquement et les ouvriers ont besoin de repos. En augmentant la durée du travail, on accroît le stress et la fatigue, donc le risque d’accidents.»

La responsable de la Commission paritaire du gros œuvre (CPGO) de Genève, Martine Ray-Suillot, explique qu’un retard dans le planning d’un chantier n’est pas un motif acceptable pour autoriser les travaux à se poursuivre le samedi. «Ce genre de demande est systématiquement refusé, confie-t-elle. En plus, dans ce cas, c’était d’une ampleur jamais vue. Il aurait fallu faire travailler trente-deux ouvriers pendant dix-sept samedis consécutifs.» Des dérogations sont éventuellement admises quand des enchaînements de travaux s’imposent après le coulage d’une chape en béton, par exemple, ou si on doit intervenir dans une crèche en l’absence des enfants. Mais en tout cas pas plus de deux ou trois week-ends de suite et jamais pour rattraper un retard.

En 2017, l’État avait déjà voulu, sous prétexte de retard, faire des travaux de nuit sur un chantier du CEVA, mais il avait dû renoncer après qu’un recours des syndicats avait été admis par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO).

Au DI, on dément avoir cherché à contourner la convention collective: «L’Office cantonal des transports n’a fait qu’appuyer une demande de dérogation qui suit scrupuleusement les règles en vigueur, réplique le porte-parole du DI, Roland Godel. La priorité est de faire en sorte que la prochaine mise en œuvre du Léman Express se déroule dans les meilleures conditions et permette le succès de ce réseau qui va améliorer la situation en matière de mobilité.»

Créé: 21.03.2019, 20h52

Articles en relation

Le CEVA plante un garage pile devant sa boutique

Genève Le commerçant est fâché car son chiffre d’affaires en pâtit. Il a obtenu des CFF un petit effort. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.