Passer au contenu principal

Certaines écoles sont privées de marmite, faute d’argent

Les associations de parents se mobilisent. Dans quelques établissements, elles réussissent à sauver la tradition.

L’action de certains parents a permis de maintenir la tradition de la marmite.
L’action de certains parents a permis de maintenir la tradition de la marmite.
OLIVIER VOGELSANG

C’est le sujet émotionnel du moment à l’école primaire: des élèves seront-ils privés de marmite en chocolat à l’Escalade jeudi 12 décembre? Depuis cette année, le Département de l’instruction publique (DIP) interdit aux enseignants de solliciter la participation financière des parents – quelques francs – pour acheter une marmite. En cause: un arrêt du Tribunal fédéral de fin 2017 qui réaffirme la gratuité de l’école obligatoire jusque dans les activités organisées sur temps scolaire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.