Une centrale solaire participative sera construite sur le Stade de Genève

GenèvePrès de 5000 m2 de panneaux photovoltaïques vont être installés sur le toit du stade. La population pourra en acheter des parts.

Le président de la Fondation du Stade de Genève, Jean-Marc Guinchard, le directeur général des SIG, Christian Brunier et le maire de Lancy, Frédéric Renevey, ont présenté le projet devant le stade.

Le président de la Fondation du Stade de Genève, Jean-Marc Guinchard, le directeur général des SIG, Christian Brunier et le maire de Lancy, Frédéric Renevey, ont présenté le projet devant le stade. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le succès de la première opération «Mon m2 solaire» au Petit-Lancy, une nouvelle centrale solaire participative sera construite au Stade de Genève. Les Services industriels de Genève (SIG) et la fondation du stade vont installer près de 5000 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit de l’arène. En taille, ce sera la troisième centrale solaire du canton, après celle de Palexpo et une autre appartenant à des privés. Elle produira 1,1 GWh d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation de 367 ménages.

Les 30% de ce courant couvriront le tiers des besoins du stade. Le reste sera vendu à la population sous forme de parts. Pour la somme de 330 francs, chacun peut ainsi devenir «propriétaire» d’un mètre carré de panneaux solaires sur une durée de vingt années. En échange, l’acquéreur bénéficie de 100 kilowattheures (kWh) d’électricité par an. De quoi faire tourner son lave-linge cent fois par an à 60 degrés ou recharger la batterie de son vélo électrique toute l’année. La quantité d’électricité correspondante est déduite de la consommation facturée au client. En tout, 5400 parts sont mises en vente dès maintenant (souscription sur www.sig-monm2solaire.ch). Chacun peut en acheter plusieurs.

Le but est de permettre à ceux qui n’ont pas la possibilité de mettre des panneaux solaires sur leur toit, notamment les locataires, d’avoir aussi accès à cette technologie et de contribuer à la transition énergétique. Les SIG misent entre autres sur ces opérations participatives pour atteindre leur objectif de tripler la production d’énergie photovoltaïque à Genève d’ici à 2025 et couvrir ainsi 5% des besoins du canton.

«Il s’agit de créer un cercle vertueux, déclare le directeur général des SIG, Christian Brunier. Comme nous n’avions pas pu répondre à toutes les demandes avec la première opération, nous cherchions un nouveau projet.» Les 750 parts de la centrale du Petit-Lancy avaient toutes été vendues en dix jours à plus de 300 clients. Les acheteurs avaient acquis entre une et quinze parts. Ceux qui n’avaient pas pu souscrire sont recontactés par les SIG et ils auront la priorité sur la centrale du Stade de Genève.

Ce dernier compte ainsi redorer son image un peu écornée: «Nous voulons permettre aux Genevois de se réapproprier le stade, notamment par le biais de ce financement, confie le président de la Fondation du Stade de Genève, Jean-Marc Guinchard. Chacun a ainsi la possibilité de se dire: j’ai un bout du stade à moi.»

La nouvelle centrale solaire sera construite durant l’été et mise en service en septembre.

Créé: 03.04.2019, 11h37

Articles en relation

Ruée sur la centrale solaire participative des SIG

Énergies renouvelables Les 750 m2 de panneaux photovoltaïques proposés aux Genevois ont été vendus en dix jours. Une bonne affaire? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.