Centenaire, l’aéroport va guincher toute l’année

FestivitésLa plateforme fête ses 100 ans avec de nombreux événements festifs et culturels. Dont un concert de Kraftwerk.

La première piste a été ouverte en 1920. Aujourd’hui, l’aéroport enregistre presque <nobr>18 millions</nobr> de passagers par an.

La première piste a été ouverte en 1920. Aujourd’hui, l’aéroport enregistre presque 18 millions de passagers par an. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’aéroport a 100 ans en 2020 et il se porte bien. Après avoir poussé comme un pubère insolent ces dernières années, il s’assagit. Le nombre de passagers n’a crû que de 1,4% (*) en 2019, et les mouvements ont chuté de 0,6%. La plateforme a atteint sa «maturité», comme le dit son directeur général, André Schneider (lire ci-dessous). Cela tombe bien. Après une année 2019 à se battre contre ceux qui voulaient le calmer aux sédatifs, le fringant vétéran est prêt à fêter son anniversaire.

De nombreuses manifestations auront lieu tout au long de l’année. Elles auront comme devise «Notre aéroport, mon histoire». Une manière de rappeler «le lien affectif particulier qui unit les Genevois à leur aéroport», comme l'a expliqué sa présidente Corine Moinat, mardi devant la presse.

Cousinage

Autre lien, celui qui unit la plateforme avec les organisations internationales. L’ouverture de la première piste coïncide avec le début de la Société des Nations en 1920. Et Corine Moinat a rappelé à quel point l'aéroport s'est développé parallèlement aux organisations internationales, chaque agrandissement de l'un semblant répondre à l'extension de l'autre. Ce cousinage a également été rappelé par des représentants de la Bibliothèque de l'ONU, qui organisent aussi tout au long de l'année des festivités pour les 100 ans de la SdN.

Le lancement des festivités est agendé le vendredi 28 février avec de nombreux événements, notamment la projection d'un film documentaire. Un livre sortira à cette occasion, dans les librairies dès la fin du mois de février. La cérémonie officielle se tiendra dans l'ancienne aérogare.

Le 19 mai aura lieu un concert de Kraftwerk, ce groupe allemand précurseur de la musique électronique. Originalité de l'événement: il se déroulera dans le grand amortisseur de bruit.

Le 26 septembre, plusieurs animations seront organisées sur le tarmac et, sans doute, dans les airs. Le directeur André Schneider réserve ici quelques surprises.

Nouvelle terrasse

C'est en septembre aussi que l'Aéroport va inaugurer une nouvelle terrasse panoramique. Fermée il y a quelques années, une telle plateforme va rouvrir, sous l'instigation de son directeur. Une idée qui ravira de nombreux Genevois. Des expositions sont aussi prévues ainsi que des visites de l'aéroport ou encore des ateliers avec les jeunes sur «comment penser l'aviation de demain».

Une nouvelle identité visuelle va accompagner toutes ces festivités. Elle a été conçue dans le cadre d'une commande passée à la Haute École d'art et de design (HEAD). C'est le projet de Martin Zambaz qui a été retenu, un étudiant en communication visuelle.

Plus d'informations sur: gva.ch/100ans

* En 2019, le trafic passagers a bien augmenté de 1,4% par rapport à 2018, et non pas 1,7% comme indiqué dans un premier temps.

Créé: 14.01.2020, 20h13

Presque 18 millions de passagers

Le temps est passé où l’aéroport annonçait ses taux de croissance en claironnant. La grogne des riverains et l’urgence climatique sont passées par là. C’est en tenant compte de ce contexte qu’André Schneider a présenté les derniers chiffres. En 2019, 17,9 millions de passagers ont utilisé l’aéroport, ce qui représente une hausse de 1,4%. Pour la deuxième année consécutive, la croissance est inférieure à 2%. «Il y a clairement l’amorce d’un ralentissement», commente le directeur, sans regret apparent, rappelant que les taux ont souvent dépassé les 4% dans le passé.

Ce tassement s’explique. «Notre réseau européen est excellent. La moitié des centres économiques sont atteignables dans la journée, avec un aller et un retour.» Le marché est arrivé à maturité.

Le nombre de vols a lui aussi diminué. On en a compté 186'000, soit 0,6% de moins en une année. «Notre trafic est désormais inférieur à celui de 2014». Des avions plus grands et mieux remplis expliquent cela.

L’Office fédéral de l’aviation civile annonçait 25 millions de passagers pour 2030, ainsi que 236'000 mouvements. À voir l’évolution récente, André Schneider admet que ces chiffres ne seront pas atteints. Voilà qui donne raison aux associations qui dénonçaient ces prédictions, et contre lesquelles l’OFAC s’est arc-bouté avec entêtement.

Moins de mouvements signifie moins de nuisances. Mais le talon d’Achille de l’aéroport, ce sont les vols nocturnes. Car ces mouvements pèsent lourd dans le calcul du bruit que la plateforme doit réduire. Si aucun décollage n’est programmé après 22 heures, les départs en retard sont nombreux.

2019 a enregistré 10'037 mouvements nocturnes, un chiffre en baisse de 5,2%. Les atterrissages représentent le 85% de ces vols (en baisse de 3%). Les décollages, eux, ont été réduits de 15%. Le directeur se félicite des efforts consentis par la plateforme et les compagnies. C’est sur ces vols que l’aéroport doit agir si elle veut respecter ses engagements de limitation du bruit d’ici à 2030.

C.B.

Articles en relation

«Cointrin est trop près des nuisances de l’aéroport pour être densifié»

Votations Une dizaine d’associations s’opposent à deux déclassements de zones villas. On vote le 9 février. Plus...

La bataille de l'urbanisation de Cointrin est lancée

Aménagement Antonio Hodgers plaide pour deux déclassements pesant 2300 logements. Le peuple répondra le 9 février. Plus...

L’aéroport a un nouveau chef de la sûreté

Cointrin Suite à l’arrestation de l’ancien haut cadre, soupçonné de corruption, le poste a été réattribué. Plus...

À l'aéroport, les voyageurs ont pataugé dans une fuite d'eau

Genève Ce vendredi matin, certains voyageurs au départ de Cointrin ont eu les pieds mouillés: une canalisation a répandu de l'eau sur plusieurs départs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...