Passer au contenu principal

Des centaines de pilotis lacustres remis au lac

L’Etat pensait vendre une partie des pieux extraits de fouilles récentes. Pas d’accord, les archéologues en ont remis une bonne partie au fond du lac.

L'extraction des pieux sur le site du Plonjon. Après analyse, l'immense majorité des pilotis ont été balancés au fond du lac.
L'extraction des pieux sur le site du Plonjon. Après analyse, l'immense majorité des pilotis ont été balancés au fond du lac.
Olivier Zimmermann

Quelque 2400 pieux lacustres ont été extraits récemment lors des fouilles sur le site du Plonjon, au large de la future plage des Eaux-Vives. Le Conseil d’Etat souhaitait les conserver tous, dans l’idée d’en vendre une partie. Mais les archéologues n’ont pas été d’accord.

D’ordinaire, seule une petite minorité de ces vestiges sont conservés, car leur traitement coûte très cher. Le reste est détruit. En outre, les archéologues sont opposés à la dispersion de vestiges archéologiques dans le privé, notamment pour éviter les trafics.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.